Ce samedi 2 Décembre, se déroulait à l’aéroport international de Faa’a, le quatrième challenge d’aviron Indoor sur rameurs concept2, organisé par le club d’aviron de Tahiti, Cap Marara.

Tous les rameurs, qu’ils soient issus de l’aviron ou d’autres sports de rame étaient bien entendu conviés à venir participer, mais aussi tous sportifs venant d’autres domaines, et toute personne voulant participer et s’essayer au Concept2.

Arnaud, trésorier du club et membre du club nous explique :

« Mathieu Forge, le fondateur du concept,et président du club Cap Marara, avait pour but en créant ces événements de faire connaître l’aviron au grand public à Tahiti, car le sport reste encore très nouveau sur le territoire. »

Le concept2 est  une alternative de la pratique d’aviron sur eau, permettant à un public plus large de s’exercer à la pratique de l’appareil, en effet, le concept2 reproduit exactement le mouvement de rame de l’aviron sur eau,  utilisé pour la technique de rame, le tout en permettant de travailler le foncier de manière très efficace.

Une centaine de personnes étaient attendues, et concept2 proposait cette année une épreuve de 2000m de distance en solo, mais aussi une course en relais de 4x500m.

« L’effort sur l’épreuve de 2000m est un effort intense pouvant durer entre 7 et 9 min. »

Les concurrents étaient divisés en 9 séries, comptant 6 à 8 rameurs par séries pour l’épreuve de 2000m. Les courses étaient prévues par niveau de performance, le but étant de réaliser le meilleur chrono possible.

La course était ouverte aux hommes et aux femmes de tout âge, mais également aux personnes à mobilités réduites.

Les relais 4x 500m, étaient réalisés par des équipes de quatre rameurs, dont une participante féminine au minimum par équipe.

Les participants étaient très enjoués et satisfaits de leur performance. Alexis, qui participait à la course de 2000m en solo nous explique : « Au début de l’épreuve je me sentais bien, mais vers la fin je me sentais fatigué. L’épreuve est longue et je ne suis pas habitué à ce genre d’effort. C’est la deuxième fois que je participe, mais la première fois sur cette distance. Je ne fais pas parti du club mais je voulais participer pour le plaisir. C’est tout de même très physique, il faut un minimum d’entraînement derrière. J’ai tout de même réussi à terminer 6éme de ma série. Si l’année prochaine l’événement a lieu à nouveau, je compte m’inscrire encore une fois. »

Maréva, pratiquante d’aviron Indoor et licenciée du club Cap Marara depuis un an participait pour la deuxième fois au challenge. Elle s’était fixée un objectif temps pour sa course en solo de 2000m. « La pratique de ce sport m’a apporté énormément au niveau physique, je suis devenue assidue dans mes entraînements et du coup j’ai modifié mon alimentation et mon style de vie. J’incite tout le monde à essayer c’est vraiment une activité accessible à tout le monde et c’est très bon pour le physique et le foncier. »

Le Club Cap Marara ayant vu le jour sur le Fenua il y a seulement trois ans, compte déjà 75 licenciés, répartis entre les rameurs sur eau et les rameurs sur machines, et le nombre ne cesse de s’accroître, notamment chez  les plus jeunes, qui pourront peut être par la suite représenter la Polynésie sur des compétitions à plus haut niveau et à l’international.

Les entraînements d’aviron Indoor ont lieu au collège de Punnaauia, s’étalant sur 4 jours dans la semaine et coachés par Kévin Scott.

Le trésorier du club souhaitait adresser un message de remerciement à l’encontre des partenaires :

« Nous tenons à remercier  l’aéroport de Tahiti, sponsor principal de l’événement qui nous permet de réaliser ce challenge ici à l’aéroport et qui nous accompagne sur l’organisation, mais aussi tous nos partenaires, Gerolsteiner, Air Tahiti Nui, Vaima Sport, Newrest, Air Tahiti, Natureland, Fluid, L’intercontinental, Polynesian Golf Academy qui permettent à l’événement d’exister et nous fournissent les nombreux lots pour les récompenses de la compétition. Nous tenons à remercier tous les participants qui permettent de renouveler cet événement chaque année. »

Texte : Flore Hani

SUGGESTIONS TAHITI FIT STORE