Charges Libres ou machines guidées ?

Seul ou avec votre partenaire d’entraînement, vous avez sûrement été confronté à un débat enflammé et à une interrogation qui revient inlassablement sur le tapis…. Haltères ou machines guidées ?

Avec quel type de matériels les résultats et la construction musculaire seront les plus probants ?

En fonction des objectifs de chacun vous vous dirigerez vers l’un ou l’autre des outils à votre disposition dans votre salle.

Cependant ne négligez pas les deux possibilités, car il y a des avantages et des inconvénients dans les deux cas

Les charges libres :

Pour une certaine catégorie de pratiquants chevronnés, les poids libres sont plus souvent utilisés, car plus efficaces pour construire du muscle et associée à l’idée, que seule les charges lourdes favorisent la construction musculaire.

Effectivement les charges libres sont très efficaces, car la charge soulevée est directe. Pas de poulies qui entrainent une démultiplication, ou un guide qui soulage le poids de la charge et aide à la trajectoire.

Un exemple parle mieux que beaucoup d’explications :

Pour un développé couché avec une charge de 80 Kg sur barre horizontale, vous aurez bien 80 Kg en direct plus le poids de la barre.

Cela serait sensiblement diffèrent avec une barre guidée au niveau de la charge et de la liberté de trajectoire.

En effet la stimulation musculaire est différente avec la charge libre, car elle s’applique au-delà du muscle ciblé. Dans la mesure où la trajectoire n’est pas imposée par un guide, de nombreux muscles auxiliaires (triceps, deltoïdes pour notre exemple) vont intervenir. De plus les muscles stabilisateurs vont eux aussi être activés (abdos, lombaires, fessiers et quadriceps) pour maintenir une position correcte et optimum pour un geste parfait lors de l’exécution.

Vous l’aurez donc compris la grande variété de muscles engagés lors d’un travail avec poids libres est très efficace pour gagner en force et en masse, de plus l’avantage des poids libres et le respect du mouvement naturel des individus.

Malheureusement, il y a aussi des inconvénients à cette méthode :

En premier lieu la fatigue, une fois celle-ci venue il peut être difficile de maintenir sa charge correctement, voire de perdre le contrôle et entraîner une blessure. Il faut donc rester vigilant et surtout ne pas trop présumer de ses capacités ou alors avoir l’aide d’un partenaire d’entraînement.

Et pour finir avec les poids libres il est difficile d’isoler totalement une zone en particulier, l’engagement musculaire de plusieurs groupes reste très présent.

Charges guidées ou machines :

Voyons donc maintenant les machines et charges guidées ; dans un premier temps elles limitent le risque de blessure. Effectivement le risque de perdre le contrôle est quasi nulle, le risque devenant minime il est possible de pousser un peu plus loin ses efforts.

De plus la modernisation du matériel de musculation, ainsi que les nombreuses recherches sur le plan biomécanique, l’impact et la stimulation musculaire ont provoqués et améliorés de manière significative la qualité et la performance des machines, permettant de travailler plus intensément sur une zone bien ciblée.

Vous l’aurez compris les machines vous aideront à travailler une zone en particulier, donc beaucoup plus utiliser pour le « détail » ou « définitions musculaires ».

Cela entraîne forcement des inconvénients, les machines restent généralement moins efficaces pour la masse brute, car une quantité de muscles moins importante interagissent, et plus particulièrement les muscles stabilisateurs.

Conclusion :

Pour ma part (et ce n’est que mon avis), je conseille à tous les pratiquants d’associer le travail des deux types de matériel. Les charges libres pour construire une base solide de masse musculaire, et les machines pour travailler une zone en particulier et affiner les détails.

De plus lors de fatigue ou de reprise après blessure, il est conseillé de travailler avec les machines, de longues séries peuvent entraîner

l’échec musculaire sans occasionner de nouvelles blessures et travailler avec un minimum de risques.

Pour finir il serait donc dommage de ne pas se servir des avantages de l’un et de l’autre. En variant les exercices vous pouvez faire tomber les idées reçues qu’il reste facile de travailler sur les machines. Les poids libres et les machines travaillent donc en symbiose et vous aideront l’un et l’autre à atteindre vos résultats.

Alors n’hésitez plus !!!!!

Laurent Villanova

Produits suggérés de www.tahitifitstore.com