Samedi 23 mai, le club sportif Nahiti no Arue organisait la Nahiti CROSSLIFT Mémorial Boris Leontieff. 3 catégories étaient à l’honneur : open femmes, novices hommes et Elite hommes. A la clé de ce tournoi, des lots offerts par les différents sponsors de l’événement : Aito Sport, Nesian, les 5 éléments, La Brasserie de Tahiti ainsi qu’un price money de 50.000 FCFP pour l’Elite homme le plus fort.

Toutes les structures mises en place, la journée débute avec les femmes et les novices. Ceux ci doivent enchaîner 4 WOD. Les résultats seront donnés en fonction des chronos accumulés.

WOD 1 – AMRAP (As Many Repetitions As Possible) 7 minutes

9 Deadlift

7 Pull Up

5 Overhead Squat

WOD 2 – 3 rounds for time / Time cap 10 minutes

15 Box Jumps Burpees

10 Thruster

WOD 3 – AMRAP 6 minutes Max charge

Clean and Jerk

Front Squat

WOD 4 – 21 -15-9 Time Cap 10 minutes

Snatch

Jump Rope

Mahe Tchang s’impose chez les femmes, suivie de Karine Teauroa et de Chantal Robert.

En novices, Teiki U Adams monte sur la plus haute marche du podium.

L’après-midi, les Elites de la catégorie se disputeront la première place sur 3 WOD :

WOD 1

Run 1 km

20 Muscle Up

15 Clean Squat à 60 Kg

WOD 2 – 21-15-9

Deadlift à 140 kg

Box Jump

WOD 3

30 pull up

30 Kettlebelt swing

50 Double Under

30 Overhead Squat à 70 kg

8 concurrents, 2 groupes de 4 athlètes.

Le premier groupe part pour le WOD 1 : Yves Tehau, ressortissant de Gym Zone, très connu dans le milieu du crossfit polynésien, se démarque dès le départ par une maîtrise parfaite des techniques d’exécution des mouvements. Il enchaîne les exercices avec facilité et devance les concurrents de son groupe de très loin.

Au tour du deuxième groupe : y sont présents Teremu Touatekina et Vaihau Bottari. Les deux champions de Nahiti se suivent de près, ne laissant aucune chance aux autres concurrents de les rattraper. Aisance et force sont les qualificatifs les décrivant le mieux.

15 minutes de repos entre la fin du 1er WOD et le lancement du 2ème. Yves terminera ce WOD bien avant ses concurrents.

C’est au tour du groupe de Vaihau et Teremu : on sent une baisse de forme chez Teremu qui s’écroule à un moment mais n’abandonne pas pour autant. S’étant entrainé le matin en sélection de Tahiti pour les jeux du Pacifique en haltérophilie, ce champion n’aurait pas assez récupéré pour entamer cette compétition avec toutes ses capacités. Vaihau quant à lui termine le WOD avec beaucoup de facilité.

Le WOD 3 est sûrement celui présentant l’un des exercices le plus technique pour déterminer la force des jambes des athlètes : Squat overhead à 70 kg.

Yves Tehau termine premier de son groupe bien qu’ayant eu moins de facilité que sur les deux premiers WOD.

Teremu arrive avec la détermination de rattraper le temps qu’il a perdu au 2ème WOD et enchaîne les exercices avec une vitesse record sillonné de très près par Vaihau, qui reste plus régulier depuis le début de la compétition.

C’est donc naturellement que l’on découvre le trio gagnant hésitant quand même sur les places du podium : Vaihau Bottari montera finalement sur la plus haute marche du podium, laissant à Yves Tehau une très belle médaille d’argent et une non déméritée médaille de bronze à Teremu Toatekina.

TahitiFit présentera très prochainement cet athlète déjà très connu dans le milieu du crossfit tahitien, membre du club Nahiti No Arue et égérie de Aito Sport : Vaihau Bottari.

RR