Les sports de remise en forme vont bon train en Polynésie. Plus qu’une tendance, les disciplines du fitness deviennent de véritables institutions, à l’image des compétitions IFBB (voir article). Autre discipline montante, le Crossfit, qui fait de plus en plus parler d’elle et fait de nouveaux adeptes chaque jour. La Polynésie a même ses champions. Parmi ces derniers, Yves Tehau, qui se hisse en haut du tableau du Crossfit local. Yves se place à la 67 ème place d’un championnat régional qualificatif pour les fameux « Crossfit Games ». Ce championnat comptait plus de 9 000 athlètes.

Crossfit : qu’est-ce que c’est ?

Le Crossfit, qu’est-ce que c’est exactement ? Créé aux Etats-Unis dans les années 70 et rendu célèbre dans les années 2000, le CrossFit est un programme de préparation physique et d’entraînement musculaire qui repose sur un enchaînement de mouvements fonctionnels variés, de forte intensité, et issus de différentes disciplines sportives telles que la gymnastique, le fitness, l’haltérophilie, l’athlétisme, l’exercice cardio, etc…
L’entraînement CrossFit s’articule autour des WOD (WorkOut of the Day), chaque jour un ou plusieurs WO (WorkOut) sont choisis puis exécutés après une séance d’échauffement. Les WODs sont composés d’un ou plusieurs exercices, le tout enchaîné suivant différents formats.

Les Crossfit Games constituent à eux seuls l’évènement majeur de cette discipline. Ils rassemblent les meilleurs crossfitters de la planète qui s’affrontent sur plusieurs jours afin de remporter les centaines de milliers de dollars US qui sont en jeux.
Cette compétition est ouverte à n’importe qui à travers le monde en utilisant un système de sélection en ligne. Pour cela, les athlètes doivent faire valider des WOD, déterminés à l’avance, grâce à des vidéos mises en ligne sur le site officiel Crossfit.
Les athlètes sélectionnés, grâce à ce système de sélection en ligne, se rencontrent ensuite dans un évènement régional afin de déterminer les meilleurs qui pourront par la suite participer aux CrossFit games mondiaux.

Yves Tehau en plein ascension

C’est lors de son championnat régional, qui compte la zone Australie/Pacifique, que notre champion s’est illustré en se plaçant à la 67 ème place d’un classement comptant plus de 9 000 athlètes. Par la même occasion, il rentre dans le top 10 des meilleurs crossfitters français.

12922299_1602171783441000_861121395_o12903615_1602171753441003_1837181931_o

Il ne se qualifie malheureusement pas pour les Crossfit Games mais se rapproche petit à petit de son rêve. Pour rappel, l’année dernière notre crossfitter n’était pas rentré dans les 500 premiers compétiteurs. Il réalise donc une très belle performance cette année et tentera d’améliorer son classement au fil des années.

Plus qu’un simple athlète, Yves est aussi leader d’une équipe dont il s’efforce de pousser au maximum. C’est à la box Crossfit Varua  (voir article) que cet athlète déterminé, passe le plus clair de son temps à s’entrainer aux côtés de ses coéquipiers.

« Les épreuves se font sur un mois donc il faut être dans une condition physique irréprochable pour pouvoir assurer sur le long terme. Ici, on est désavantagé par rapport au climat (chaleur + humidité). De plus, on est très en retard sur la discipline par rapport aux autres pays. Cette année (février) j’ai réussi à atteindre ma meilleure condition physique. Programmation des entrainements + nutrition et pas de blessure. Pour le classement dans le top 100 les places se jouent à rien (parfois 2 à 3 reps). A partir de la deuxième semaine, je me suis senti confiant en voyant mon nom parmi des athlètes pros qui ont déjà été qualifié en open. Je pense que j’ai manqué d’expérience et non de niveau par rapport aux autres années. Il faut dire aussi que je ne suis qu’amateur et qu’il y a mon travail qui me fatigue beaucoup. J’ai manqué de 37 places les Régionales cette année. D’un côté je suis un peu déçu mais lorsqu’il y a plus de 9000 athlètes en compétition dans cette région, on se dit que 67ème, c’est une excellente place. C’est la compétition de l’année qui montre les meilleurs de cette discipline. Après, il y a certaines régions où le niveau est plus bas comme Canada West. Mon objectif pour cette année est une compétition Pro en France en Septembre et les opens de 2017. Je vais tout faire pour avoir une place parmi les 20 premiers ! Dans le classement France DOM-TOM je suis 6ème sur 450 avec des athlètes connus dans ce milieu comme Alexandre Jolivet, premier français athlètes pro Xenios qui a déjà participé aux Régionales Europe. J’aimerai envisager une carrière pro ou une reconversion dans le sport (ouvrir une salle et être coach de crossfit). J’espère pourvoir partir fin janvier aux états-unis pour faire un camp d’entrainement pour les opens. En juillet, à l’occasion des Crossfit games, je profiterai de côtoyer les meilleurs de la discipline. Se donner tant d’effort et voir que ton objectif, qui auparavant était à des années lumière, est à portée de mains aujourd’hui, me donne encore plus de motivation. Je remercie mon sponsor Nutriplus qui a joué un rôle fondamental dans cette progression, Crossfit Varua et Tahiti Fit qui permet de faire connaitre ce sport sur le fenua. » Yves Tehau