Virginie David est professeure de danse contemporaine, de fitness et de pilate. Elle puise dans ses diverses connaissances pour proposer des cours originaux. En fitness par exemple, même si elle apprécie les cours Les Milles, elle préfère offrir des séances qu’elle a elle-même créées.

« La danse, le fitness et le pilate peuvent être complémentaires. Je peux puiser dans ces savoirs en même temps lorsque je donne des cours », rapporte Virginie David. Par exemple, pour les cours de fitness « je prends le temps d’accompagner les exercices de conseils sur la posture pour ne pas que les sportifs se blessent et pour qu’ils puissent aller toujours plus loin ».

Elle apprécie les cours Less Mills, les enseigne, mais ce qu’elle préfère c’est proposer des créations. « J’aime travailler pieds nus quand c’est possible, quand on ne porte pas de charges lourdes. Je varie les thèmes abordés. La semaine dernière par exemple j’ai fait tout un cours sur la marche, le pied pour (re)découvrir cette précieuse partie du corps. L’idée était de prendre conscience du mouvement. »

Un rêve accompli

Née sur l’île de la Réunion, Virginie David s’est inscrite au lycée en section arts appliqués. Elle vivait alors à Saint Pierre dans le sud de l’île. Elle a ensuite obtenu un bac + 2 aux beaux arts. Puis elle est revenue à ses premières amours et à son rêve de jeunesse : enseigner la danse. « C’est ce que je veux faire depuis que j’ai 7 ans », assure-t-elle. « J’ai réussi à trouver des subventions pour étudier la danse dans une école en métropole, je suis partie. »

Elle a suivi les cours de l’Epsedanse à Montpellier, en France. C’est l’école professionnelle supérieure d’enseignement de la danse qui a ouvert ses portes au début des années 1980 grâce à Anne-Marie Porras, chorégraphe, danseuse et passionnée du mouvement. La formation a duré près de cinq années.

Direction Tahiti

En 2009, elle a posé ses valises en Polynésie française. En arrivant, elle n’avait pas beaucoup d’activité en danse, elle a découvert le fitness pour lequel elle s’est formée. « J’ai eu un petit garçon et, pour retrouver mon corps, c’est vers le fitness que je me suis tournée. » En agrandissant ses compétences elle pouvait aussi toucher plus de monde. « Transmettre c’est vraiment ce qui me passionne », explique-t-elle.

Elle a obtenu un brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) dispensé sur le territoire. « C’était il y a trois ans. » Depuis, elle donne des cours de fitness à la salle Initial’B à Faa’a et à la salle Punaruu Gym de Papeete.

Récemment elle s’est mise au Pilate. Elle assure des séances en salle et chez les particuliers. Elle cherche toujours à apprendre plus pour compléter ce qu’elle possède déjà.

Isolée, sur Tahiti, Virginie David ne peut pas suivre des formations autant qu’elle aimerait. « C’est beaucoup trop couteux. » Elle profite du passage de professionnels qui sont ponctuellement invités par les écoles sur le territoire. Et, dans l’intervalle, elle surfe sur internet et lit de nombreux ouvrages. « En ce moment je me renseigne beaucoup sur les méthodes d’apprentissage Alexander et la méthode Feldenkrais. Ce sont des méthodes qui fonctionnent avec le ressenti, que j’ai apprises à Montpellier, mais je me fais régulièrement des piqûres de rappel. »

CONTACTS

VIRGINIE DAVID :

FB : Fit’n Dance & Pilates – Tahiti ou 87 33 67 47

PUNARUU GYM

FB : Punaruu Gym ou 87 73 42 43

INITIAL’B

Facebook : Initial’b ou 40 41 21 73

Plus de 40 ans d’expérience

Née en Nouvelle-Calédonie dans les années 70, l’école est arrivée à Tahiti en 1984. Pendant de nombreuses années les cours ont été donnés par Andréa, la fondatrice. En 1998, Sylvie l’a rejoint, elle enseigne le modern’jazz et le funk. C’est là que Virginie David enseigne le contemporain depuis septembre 2016. D’autres cours sont donnés comme la comédie, l’éveil corporel, le classique, le breakdance et hip hop, la table Penchenat. Chaque année, tous les élèves proposent un spectacle.

www.andreadanceschool.com