Virginie David propose depuis quelques semaines des cours d’Afrovibe, une sorte de déclinaison du fitness à base de danse africaine. L’avantage ? Les mouvements, ancrés dans le sol permettent de travailler les fessiers et les cuisses.

« L’Afrovibe c’est du Dance work out fitness à base de danse africaine », résume Virginie David. Certifiée Afrocoach, elle propose des cours d’une heure deux fois par semaine aux amateurs.

« Ça change de ce que l’on trouve déjà. Et l’avantage c’est qu’avec la danse africaine c’est très ancré dans le sol, on travaille bien les fessiers et les cuisses. C’est aussi une pratique cardio. »

L’Afrovibe est « une discipline de danse cardio afrocentrique » créée par deux françaises Doris Martel, Danseuse et Massothérapeute spécialisée dans le sport et Maryam Kaba, danseuse et Coach sportif de célébrités. Elles se sont rencontrées à l’âge de 10 ans. Elles ont fait leur classe au sein du club de Haut niveau de gymnastique rythmique de Thiais.

Formées à la danse classique, au modern/jazz et aux diverses techniques gymniques, elles se sont orientées plus tard vers la danse afro, du Moyen-Orient, la samba et le fitness. Fortes de leurs expériences, elles ont mis au point cette nouvelle discipline de fitness ludique, expressive et intense.

Des mouvements venus d’Afrique, du Moyen-Orient, du Brésil, des Caraïbes…

L’Afrovibe se construit autour des danses Afro, des squats et du renforcement musculaire debout. Le workout comprend des danses et des mouvements venant de l’Afrique, du Moyen-Orient, du Brésil et des Caraïbes. Il est conçu fait la part belle au squat. Le squat étant l’un des mouvements de fitness les plus efficaces car il mobilise plusieurs muscles les puissants du corps. Il emprunte à la spécificité des danses Afro les pliés. Il reste toutefois accessible à tous.

L’Afrovibe est un excellent moyen de brûler des calories, sculpter son corps et améliorer sa flexibilité tout en découvrant des sons Afro du moment.

Echauffement, renforcement musculaire, choré

« J’organise les cours en 7 étapes », précise Virginie David. « On fait 2 minutes et demi d’échauffement, puis 5 minutes de renforcement musculaire cuisses. Ensuite, on a 20 minutes de chorégraphie. » La chorégraphie, répétée pendant trois mois est évolutive. « Il y a un certain nombre de choses à respecter quand on est coach Afrovibe, la musique, la chorégraphie, le découpage des séances, mais on a une certaine liberté qui nous permet d’adapter les mouvements au groupe et à leur niveau. »

Au cours d’une séance, il y a ensuite 5 minutes de renforcement musculaire du centre puis encore 20 minutes de chorégraphie et 5 minutes de renforcement musculaire bras. Enfin, un retour au calme est proposé.

D’après ses conceptrices, les résultats de l’Afrovibe sont nombreux : « boost d’énergie et de positivité », « tonification musculaire », « diminution du pourcentage de graisse », « amélioration de l’endurance cardio-vasculaire » et « amélioration de l’équilibre, de la coordination et de la flexibilité.

En mars, Virginie David proposera trois cours de sessions plus douces en matinée. « Je mêlerai de la barre au sol, de la barre de danse classique, du travail de pilate et des positions de yoga, tout ce que j’aime en somme ». Ces cours auront lieu trois jours par semaine.

Pratique

Les cours ont lieu tous les lundis et tous les mercredis de 12 à 13 heures dans les studios d’Andréa Dance School

Avenue du chef Vaira’atoa (près de Tahiti pas cher)

Facebook : Fit’n Dance & Pilates – Tahiti

Tél. : 87 33 67 47

Texte : Delphine Barrais