Gurt Heitaa, athlète IFBB Tahiti, participera prochainement au Bikini & Men’s Physique Show. Cette compétition, réservée exclusivement aux Miss Bikini Fitness et Men’s physique, est organisée par Eric Favre, dirigeant d’Eric Favre Sport, marque française de suppléments. Cet événement très attendu se déroulera à Nice, en France.

Lire aussi: Gurt Heitaa: un Men’s physique déterminé

Actuellement, cet athlète expérimenté séjourne en France où il suit une formation de surveillant pénitencier. Il a récemment participé à la Finale France IFBB. Malgré les contraintes imposées par son stage, Gurt ne ménage pas ses efforts pour être fin prêt pour cet événement.

Lire aussi: IFBB Finale France: une belle expérience pour l’IFBB Tahiti

Notre champion a bien voulu répondre à nos questions:

Gurt, c’est ta deuxième compétition en France. Déjà, quelle expérience as-tu tirée de la première?

C’était une très belle expérience. Le niveau était très élevé, j’ai vu qu’il ne fallait pas se reposer sur ses lauriers. Pour pouvoir percer à l’étranger, il ne faut pas se baser sur le niveau local, il faut se fixer des objectifs très haut.

Comment gères-tu ton stage et ta préparation?

C’est extrêmement difficile. Il faut trouver le bon équilibre mais je me focalise en priorité sur mes études et dès que je peux, je m’occupe de ma préparation. Il m’a fallu du temps pour trouver mes marques, surtout pour la nutrition. Quand tu n’as rien pour cuisiner et stocker, un réfrigérateur par exemple, eh bien tu fais avec les moyens du bord.  J’ai dû m’acheter le nécessaire pour cuisiner dans ma chambre alors qu’on n’a pas le droit (rires). Malgré tout cela, je tiens bon.

Peux-tu nous parler plus en détail de ta préparation?

Au début de ma préparation, j’étais à 2 entrainements par jour, matin et soir, d’une durée de 2 heures. Par la suite, je me suis rendu compte que cela m’épuisait énormément pendant les cours. J’ai donc décidé après ma première compétition en France, de revenir à un entrainement par jour, de préférence en fin de journée après les cours qui se terminent généralement à 19h. Pour la diète, je prépare mes 6 repas de la journée le matin au réveil et tous les soirs je prépare les provisions pour le lendemain. C’est toute une organisation, il suffit que je rate quelque chose de prévue pour chambouler toute ma préparation.

Penses-tu que le niveau sera élevé samedi?

Je n’ai aucune idée des participants qui y seront mais j’ai appris à ne jamais sous estimer mes adversaires. Donc de mon point de vue, je dirais que oui, certainement, le niveau sera extrêmement élevé.

Prochain objectif?

C’est de m’améliorer pour les prochaines compétition grâce à l’expérience que j’aurai acquise sur le terrain. J’aimerai tenter l’Arnold Classic Europe qui se déroulera en Espagne au mois de septembre. Tout dépendra de mon planning de formation. Au pire, j’y serai comme spectateur. Participer à cette compétition serait comme une consécration pour moi. Mais en attendant, j’ai énormément de travail afin de rattraper certains points faibles.

Tahiti Fit souhaite bon courage à cet athlète déterminé!

La vidéo teasing de la compétition: