C’est lors d’un de ses entraînements que nous avons rencontré Gurt Heitaa. Ce jeune homme de 25 ans est déjà bien connu dans le domaine du Men’s Physique tahitien puisque nous l’avons remarqué à 3 compétitions déjà. Cet athlète s’entraîne seul, avec pour seul accompagnateur, sa discipline et sa détermination.

En effet, notre athlète revient de loin, pesant plus de 130 kg en 2013, il décida de se reprendre en main et de se lancer dans le Men’s physique. Il n’avait pas les prédispositions pour mais il affiche aujourd’hui un physique qui fait envier plus d’un.

11202757_880028255389925_221737452_o

Portrait :

Age: 25ans

Poids hors saison: 100kg

Poids en compétition: 80kg


Année de début dans la musculation: 2011


Palmarès: 6ème IFBB Open Polynésie 2014, 3ème Tahiti Nui Cup 2014, 2ème IFBB Open Polynésie 2015


Salle: Xtremgym

Autres sports : vaa, crossfit, natation, fitness, randonnée, airsoft

Citation favorite: Il ne s’agit pas d’être parfait. Il s’agit de faire des efforts. Si tu persévères chaque jour, un changement se produira.

Cela fait combien de temps que tu fais de la musculation et pourquoi s’être lancé dans ce sport ? 

J’ai commencé il y a environ 4 ans. Au départ c’était principalement pour augmenter ma force, pour avoir une meilleure condition physique et bien sûr avoir un meilleur « shape ».

Tu n’as pas eu ce corps de Men’s de physique toute ta vie, peux-tu nous parler de ton parcours avant/après ? 

Je suis gourmand, j’aime manger et je me suis toujours trouvé gros (rires). Un jour j’ai atteint le poids de 130 kg… Et là, je me suis dit « Man, pas là ! » (rires). J’ai commencé par suivre le programme « Insanity » avec un ami, mais en vain : je n’arrivais toujours pas à maintenir un poids idéal, c’est-à-dire moins de 100kg.

Pour réussir une transformation, il faut être déterminé, d’où te vient cette motivation ? Quel a été le déclic ? 

C’est un challenge personnel, il faut que cela soit un choix qui vienne de soi. Comment je fais ? Eh bien je me fixe un objectif principal et tant que je ne l’ai pas atteint, je me bats jusqu’à y parvenir.

Le déclic ? 2013 : je n’arrivais pas à perdre le poids souhaité. Pour forcer les choses je me suis inscrit à une compétition de Men’s Physique en mars 2013. C’est de là que tout est parti.

La nutrition est le pilier fondamental dans ce genre de pratique. Justement, toi qui aimes manger, comment-fais tu pour tenir lors des préparations compétitions ? 

C’est très simple, il faut avoir de l’autodiscipline, se fixer un objectif principal et se fixer des mini-objectifs pour y arriver puis c’est une question de temps aussi ; plus on s’approche du Jour-J et plus je suis strict avec moi même.

Tu es compétiteur IFBB en catégorie Men’s physique, comment s’organise ta semaine d’entrainement ?

Hors compétition, je suis à 1 séance par jour, du lundi au vendredi, de préférence le matin de 4h à 6h. Le samedi je fais des petits challenges du genre « max reps » au développé coucher ou du marathon, etc.

Pendant la préparation compétition, je double les efforts. Je m’entraîne 2 heures le matin de 4h à 6h et le soir je fais 2 heures de fitness. J’accompagne tout cela d’une diète. En combinant entrainements intensifs et diététique, tu obtiens très vite de très bons résultats.

A ton avis, qu’est-ce qu’il faut faire et/ou avoir pour être champion de Men’s physique ? 

Pour être champion de Men’s physique, il faut avoir :

  • un bon « shape » en V
  • une bonne définition musculaire
  • du volume mais pas trop
  • être bien proportionné
  • avoir une aisance et une prestance sur scène
  • être humble.

Voilà pour moi ce qu’il faut pour être champion de Men’s physique. Il faut que ton corps parle de lui même.  

Peux-tu nous parler de ta nutrition actuelle ? 

Du lundi au dimanche :

Matin : 4 tranches de pain complet + 800g de protéines animales (viande, poulet poisson, etc.) avec de la salade.

10h : 1jus de fruit ou 1pomme.

Midi : 200g de riz blanc + 800g de protéines animales (viande, poulet poisson, etc.) avec de la salade.

15h : 1 fruit

Soir : 500g de protéines + des légumes sautés ou cuits à l’eau.

Il arrive parfois que je me fasse plaisir car il ne faut pas frustré son estomac (rires). C’est soit un hamburger ou un petit gâteau mais jamais pendant une préparation.

Tu as fini deuxième lors de l’IFBB Open Polynésie 2015. Que vas-tu chercher à améliorer pour ta prochaine compétition ?

Je vais essayer de gagner encore du volume musculaire dans l’ensemble mais principalement des épaules, du dos et des mollets. Je vais également tenter d’être plus sec.

 Penses-tu que ce sport est accessible à tous ? Quels conseils donnerais-tu ?

Oui ce sport est accessible à tous.

Mon conseil bien réfléchir et être sûr de sa décision avant de se lancer car il s’agit de mener une toute autre vie et de faire énormément de sacrifices…et surtout : une fois lancé ne jamais abandonner 😉 .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here