Cinq, ils étaient cinq compétiteurs à fouler les planches du grand théâtre de la maison de la culture pour arriver sur la plus haute marche du podium de la catégorie reine de l’IFBB Tahiti Nui Cup de ce samedi 2 avril 2016.

Roberto Cowan, Matangi Leduc, Heiarii Tetuanui, Tauhiro Yip et Cédric Wong Chou affichaient ce soir là le fruit de longues semaines de travail physique et mental.

Notons que parmi les compétiteurs, Roberto Cowan, 62 ans, grand nom du milieu de la musculation et du sport à Tahiti, se présente face à deux de ses adhérents. Autant dire que la salle de musculation Roberto de Pamatai était dignement représentée.

Les critères de la catégorie :

Lors des compétitions, les athlètes se présentent en maillot et tous les muscles du corps sont jugés. Les compétiteurs sont jugés par rapport au volume musculaire, à la définition musculaire et à la symétrie de l’ensemble. En clair, pour être le meilleur en bodybuilding, il faut avoir les plus gros muscles, être le plus sec et être le plus esthétique possible.

Un public ravi :

Les compétiteurs « bodybuilding » comptent parmi leur passage, une prestation en solo durant laquelle ils se doivent de mettre en valeur l’ensemble de leur musculature sur une chorégraphie propre à chacun.

Le show commence avec Matangi Leduc qui ravira le public avec un showtime digne d’un artiste ! Le ressortissant de Tahiti Gym n’en est pas à sa première compétition puisqu’il se présentait déjà l’an dernier dans la même catégorie.

S’en suit la présentation très solennelle du doyen mais non moins méritant de la catégorie : Roberto Cowan. Ce dernier fut tout simplement majestueux. A 62 ans, le sexagénaire n’a rien à envier à la jeunesse qui l’entoure. Imposant et impressionnant, Roberto est un exemple pour l’ensemble des athlètes présents sur scène et dans le public de samedi soir.

Cédric Wong Chou, vainqueur de l’IFBB OPEN 2015, représentait Tahiti à l’Arnold Classic en mars dernier. C’est avec beaucoup d’aisance et des muscles saillants que Cédric se présentait samedi soir.

Heiarii Tetuanui, lui aussi, déjà présent l’an dernier, affirmait une fois de plus sa détermination à progresser face aux grands de la discipline.

Tauhiro Yip clôturera cette partie de la compétition avec aisance. En effet, le champion de France de bodybuilding 2014 était attendu par tous. Une symétrie parfaite, un physique aussi volumineux que sec, une aisance particulière et un sourire ravageur, Tauhiro ou « Big » comme ses acolytes le surnomment, pousse l’ensemble des spectateurs à l’admiration.

Les résultats :

Tauhiro Yip, Cédric Wong Chou et Heiarii Tetuanui est le tiercé gagnant de cette compétition. C’est évidemment sans surprise que « BIG » monte sur la plus haute marche du podium. Il gagne ainsi l’honneur de représenter (et on lui fait tous confiance) Tahiti à l’international en mars 2017 en Australie !

Notre champion répond à nos questions.