A quelques jours de l‘ouverture de la saison sportive de l’IFBB Tahiti avec l’IFBB Open Polynésie Championship 2017, qui aura lieu samedi soir au Pearl Beach Resort, nous vous présentons des athlètes prometteurs qui participeront à la compétition. Aujourd’hui, rencontre avec un sportif qui a déjà une belle notoriété locale : Michael Ching. Il se présente dans la catégorie Men’s Physique.

Un athlète accompli

Michael est loin d’être un débutant, il en est déjà à sa 7ème compétition depuis 2014. L’année dernière, il a participé à l’Arnold Classic Australia, à l’IFBB Open Polynésie 2016 – où il s’est classé premier en Men’s physique +1m78 – ainsi qu’au Championnat de France IFBB en métropole.

Le sport, Michael baigne dedans depuis son enfance : “​J’ai toujours pratiqué un ou plusieurs sports dans ma jeunesse” confie-t-il. Mais c’est à 17 ans qu’il découvre sa discipline de prédilection : la musculation. “​Je voulais avoir un physique athlétique et prendre du poids en même temps parce que j’étais assez maigre à l’époque, je faisais 75 kg.” Pour son grand gabarit de plus d’1m80, c’était effectivement un poids relativement bas ! Son évolution a ensuite été sa plus grande motivation : “​Les changements de mon corps m’ont motivé à continuer et j’ai commencé les compétitions en 2014. Ce que j’aime dans la compétition, c’est le challenge et le fait de repousser ses limites.”

Un parcours admirable et honorable malgré quelques petites erreurs, notamment sur le plan alimentaire : “​J’ai commencé à suivre un programme de nutrition adapté trop tard, à 26 ans seulement. J’ai compris à ce moment que les résultats venaient surtout d’une bonne alimentation”. Personne n’est parfait, mais on peut dire que Michael Ching s’en sort plutôt pas mal quand même !

[external_product id= »3744,5149,5165,7094″ image= »show » title= »show » price= »show » rating= »show » button= »Acheter »]

Un programme très strict

L’alimentation justement, parlons-en ! Se préparer à une compétition implique pour un athlète de respecter à la lettre un régime très strict dans lequel tout est calculé pour optimiser les efforts fournis à la salle et avoir la meilleure condition physique possible.

Michael commence sa diète 4 mois avant le jour-J. Il prend 6 repas par jour, 3 principaux et 3 collations. Alors une journée dans son assiette, ça donne quoi ? Au menu :

  • Petit déjeuner : Oeufs, céréales, et un fruit.
  • Collation 1 : Blanc de poulet et riz blanc.
  • Midi : Viande rouge, patates douces et légumes verts.
  • Collation 2 : Un shaker de Whey isolate et des amandes.
  • Soir : Poisson et salade verte.
  • Avant de se coucher : Un shaker de caséine.

On vous met au défie de tenir ce régime pendant 4 mois ! En plus d’une alimentation irréprochable, Michael s’entraîne également 5 fois par semaine et travaille un groupe musculaire par jour :

“​Ma semaine type à la salle ressemble généralement à ça :

  • Lundi : pectoraux Mardi : dos Mercredi: repos
  • Jeudi : jambes et mollets vendredi : épaules global Samedi : repos
  • Dimanche : bras (Biceps & Triceps)

Quand on lui demande quels sont ses points forts et ses points faibles, Michael reste confiant et optimiste : “​Il n’y a pas de points faibles, que des points forts ! Le reste, ce sont juste des retards qu’il faut améliorer tous les jours à l’entraînement pour avoir le meilleur physique possible”.

le mot d’ordre : ORGANISATION

C’est donc une discipline de fer que Michael Ching s’impose au quotidien pour atteindre ses objectifs. Un challenge d’autant plus difficile à relever quand on sait que pour lui, comme pour une grande majorité des athlètes, la musculation n’est pas son activité principale et qu’il travaille tous les jours comme tout le monde.

Il faut donc jongler en permanence entre son emploi, sa vie de famille, sa vie sociale, et la Préparation pour la compétition, ce qui n’est pas toujours évident : “​Ce n’est pas facile de concilier travail, vie privée et compétition en même temps” confie Michael, avant d’ajouter : “​Mais ce n’est pas du tout impossible ! Il faut juste être très bien organisé.”

L’organisation est donc le mot d’ordre et le fil conducteur dans la vie de Michael comme dans celle de tous les compétiteurs, qui y arrivent parce qu’ils ne quittent jamais leurs objectifs des yeux. On ne peut qu’être admiratif de tous ces efforts et de ce mental d’acier !

Des projets pour la suite​? Michael en a, évidemment : “​Si je suis sélectionné samedi soir, je veux participer à la New Zealand International Pro/Am et à l’Arnold Classic Australia en 2018. Je veux également obtenir ma carte PRO Men’s Physique.”

Et bien c’est tout ce qu’on lui souhaite ! Bonne chance Michael Ching.

Texte: Julia Le Métayer

[external_product id= »5092,5101,5051,5073″ image= »show » title= »show » price= »show » rating= »show » button= »Acheter »]

[external_product id= »7137,6308,6310,6312″ image= »show » title= »show » price= »show » rating= »show » button= »Acheter »]