Si les disciplines Miss Bikini et Men’s Physique attirent de plus en plus de compétiteurs, la catégorie reine du bodybuilding est quant à elle, toujours bien présente. Lors de l’IFBB Tahiti Nui Cup 2016, qui s’est déroulé ce samedi 5 novembre, ils étaient sept compétiteurs à fouler les planches du grand théâtre de la maison de la culture afin de remporter le titre tant convoité.

Lire aussi: IFBB TNC 2016: une compétition de grande envergure

Matangi Leduc, Heiarii Tetuanui, Anthony Bac, Vincent Carreau, Oleg Léontieff, Teiva Tetauira et Médéric Maimaro sont monté sur scène afin de montrer les fruits d’un travail de plusieurs mois de préparation.

Les critères de la catégorie : Lors des compétitions, les athlètes se présentent en maillot et tous les muscles du corps sont jugés. Les compétiteurs sont jugés par rapport au volume musculaire, à la définition musculaire et à la symétrie de l’ensemble. En clair, pour être le meilleur en bodybuilding, il faut avoir les plus gros muscles, être le plus sec et être le plus esthétique possible.

Un trio se démarque

Bien avant le début de la compétition, les experts attendaient la rencontre entre trois athlètes. Vincent Carreau, de Tahiti Gym, Oleg Leontieff et Anthony Bac, tous deux de Roberto Gym, allaient former le trio de tête.

Les résultats

Après de nombreuses comparaisons face aux juges, c’est Anthony Bac qui remporte la compétition. Vient en deuxième position Oleg Leontieff, qui fait une première compétition remarquable, et à qui on prédestine une belle carrière dans la discipline. Vincent Carreau complète le podium. Habitué des podiums, il accroche une médaille de plus à son palmarès.

0e4b6845La parole au champion !

Anthony Bac, plus de 15 ans d’expérience dans le bodybuilding

« J’ai commencé la musculation en 2001, les compétitions en 2003 où j’étais confronté à Maurice TCHAN qui reste une référence dans le bodybuilding local. J’ai étais champion en novices en 2004 et champion toute catégorie en 2005. J’ai participé au South Pacific en 2005 mais je n’ai pas pu participer à la finale. Ensuite j’ai été champion en -70kg en 2011 et médaillé d’or aux Jeux du Pacifique la même année dans cette catégorie. »

Ses premières impressions après la compétition

« Le niveau est élevé et les préparations de certains athlètes sont très pointues. Il ne faut pas se reposer et il faut se mettre à jour des évolutions récentes tant en matière de critères de jugements, que de diète et des techniques d’entraînements. C’était une soirée trépidante avec un public enthousiaste: ça motive vraiment sur scène pour tout donner ! »

Ses futurs objectifs

« Mes objectifs sont d’abord d’essayer d’améliorer mes points faibles et si j’y arrive, alors je ferai d’autres compétitions, comme les jeux du Pacifique si je peux ramener une médaille pour Tahiti. Cette compétition était surtout destinée à motiver les jeunes de la salle Roberto Gym comme le font Cedric Wong Chou et Tauhiro Yip. »

Les remerciements

« Je tiens à remercier en premier ma chérie pour son soutien indéfectible durant toute la préparation, les remarques pointues et précieuses de Tauhiro qui a déclenché l’envie de participer, Roberto Gym pour sa confiance inébranlable et sa salle qu’il ne cesse d’améliorer pour le plus grand bonheur de tous les sportifs, les copains de la salle qui ont chacun contribuer à me motiver par leur travail sérieux, Nutriplus pour l’accompagnement précieux en fin de préparation, mon tatoueur Teni Hakamaii, et je suis sûr d’avoir oublier d’autres personnes qui me soutiennent depuis longtemps, merci à eux tous. »