S’entraîner, adopter une diète, se motiver, … se présenter à une compétition IFBB… C’est toujours mieux à deux ! Partenaires dans la vie, partenaires en salle, partenaires sur scène, Lanihei et Aurélien vivent leur passion jusque dans ses plus grands retranchements. Ils monteront sur scène samedi soir, chacun dans leur catégorie respective, au grand théâtre de Te Fare Tauhiti Nui.

Ils n’en sont pas à leurs premières compétitions puisque Lanihei avait remporté, en décembre dernier, dans sa catégorie, la compétition Miss Bikini du Tahiti Body Contest.

Tahiti Fit dresse aujourd’hui le portrait de cette jeune femme de 28 ans.

  1. Lanihei, 4 mois après ta victoire au Tahiti Body Contest 2015 tu participes à l’IFBB 2016 – quel est ton parcours depuis décembre ?

Décembre étant le mois des fêtes j’en ai bien évidemment profité pour faire un « break » et souffler un peu.

Les 9 semaines de préparation pour le TBC 2015 ont été des semaines intensives. Il a fallu jonglé entre mes horaires décalées à l’aéroport, les entraînements à la salle et la diète à la maison. C’était nouveau pour moi. C’est toute une organisation. Ça m’a réellement fait du bien de lâcher un peu les entraînements et surtout la diète (rires) et de profiter des bons plats des fêtes.

  1. Pourquoi te présenter de nouveau ? Veux tu en faire une carrière ?

Je pense que c’est avant tout mon goût pour les challenges qui m’a poussée à participer de nouveau à une compétition de culturisme. J’aime les challenges et surtout j’aime repousser mes limites. Et ce genre de compétition c’est avant tout une compétition contre soi-même. Et c’est ce que j’aime avant tout, repousser mes barrières et sortir de ma zone de confort personnelle.

En faire une carrière ? Le culturisme restera toujours une passion. J’ai toujours aimé faire du sport en salle. Mais qui sait ce que l’avenir me réserve.

  1. Décris nous les étapes de cette préparation :

Je me prépare depuis le mois de janvier.

En janvier j’ai repris les entraînements de musculation à la salle avec un programme un peu moins cardio et beaucoup plus musculaire.

En février j’ai dû reprendre la diète (malheureusement).

En mars j’ai repris le cardio en plus de mes séances de musculation.

  1. Quel est ton ressenti à quelques jours de la compétition ?

En fait, je ne me rends pas compte que c’est bientôt la fin (rires). Je pense que je m’en rendrai compte le jour J quand je serai en backstage toute pomponné et prête à défiler sous les projecteurs.

  1. Le fait que ton conjoint participe également à l’Ifbb en Mens Physic t’aide t-il à tenir ?

Oh que oui. Pour les entraînements, la diète c’est plus facile. Même si nous n’avons pas les mêmes horaires d’entraînements ou encore la même diète c’est un réel soutien. Faire une préparation c’est un peu se couper de sa vie sociale (pas de sortie, pas de fêtes, pas de séance bronzette entre copines). Donc pouvoir vivre cette préparation à deux permet de maintenir en quelque sorte sa vie sociale.

  1. Quelle relation doit-on entretenir avec son coach pour réussir ?

Avant toute chose je pense que lorsque l’on souhaite se lancer dans l’aventure miss bikini avoir un coach est primordial. Car ce n’est pas avec les programmes que l’on trouve sur internet que l’on peut obtenir le shape d’une miss bikini.

Personnellement, je ne pense pas que je serai allée aussi loin sans mon coach et je le remercie.

Pour réussir il est évident qu’il faut avoir une totale confiance en son coach. Ton coach est là pour toi, il est là pour te guider aussi bien dans tes entraînements que dans ta diète. C’est 50/50. Il te donne les clés, à toi d’en faire bon usage.

  1. Un conseil à celles qui désirent participer à une telle compétition ?

Mon conseil c’est qu’il faut avant tout être prête psychologiquement et physiquement lorsque l’on veut participer à une telle compétition. C’est dur, même très dur. C’est beaucoup de sacrifices personnels.

Mais au final lorsque l’on voit le résultat sur son corps, on ne peut qu’être fière de s’être autant investie.

RR