La ​cellulite ​, aussi appelée “peau d’orange” ou “capitons” est le cauchemar féminin par excellence. Mais au fait, la cellulite c’est quoi ?

Il s’agit de réserves de gras logées sous l’épiderme, qui lui donnent cet aspect “bosselé”. Elle se forme surtout sur les hanches, les cuisses et l’arrière des fesses.

Elle ne concerne presque que les femmes, car leur corps est génétiquement conçu pour stocker des graisses en cas de grossesse ou d’allaitement (Oui, la nature est injuste !). Même si on la trouve “moche”, il est donc tout à fait ​normal ​d’avoir de la cellulite. C’est d’ailleurs le cas de 9 femmes sur 10 !

Il en existe 3 types :

  • adipeuse ​: molle et indolore, souvent due au surpoids et au manque d’activité
  • aqueuse ​: accompagnée d’une importante rétention d’eau, résulte généralement d’une mauvaise circulation sanguine.
  • fibreuse ​: Dure, douloureuse, la plus difficile à déloger. Également le résultat d’un excès de poids et d’inactivité.

il est courant de cumuler plusieurs types de cellulite à la fois… Un cauchemar on vous dit !

La cellulite n’est pas dangereuse pour la santé, mais elle reste une grande source de complexes. ​Et parfois, à cause de notre génétique et nos hormones féminines, nous en avons quand même malgré une alimentation saine et du sport quotidien … Frustrant !

Heureusement, il existe une méthode très efficace en complément pour atténuer la cellulite : Le Palper-Rouler​, qui se pratique à l’aide d’une machine en institut ou à la main.

Partons à la rencontre ​d’Angélique, ou “Angie”​, esthéticienne spécialiste de la minceur au salon ​SENSO ​de Papeete. Elle nous donne les meilleurs conseils pour reproduire soi-même les techniques du palper-rouler, à la maison, en 5min chrono !

1)  Angélique, peux-tu nous décrire ton parcours ?

“J’ai fait un BTS en esthétique-cosmétique en 2006 et j’ai touché un peu à tout. J’ai commencé en tant qu’esthéticienne en Belgique et j’y ai appris plein de choses, notamment en faisant des formations LPG, la marque qui a créé l’appareil de palper-rouler “cellu m6”. Ici à SENSO nous avons le STARVAX avec le même principe. J’ai ensuite travaillé comme commerciale, puis formatrice pour une franchise d’instituts de beauté, et notamment dans la minceur. C’est ce qui m’a permis de très bien connaître le domaine. Je pratique le Palper-rouler depuis 10 ans.”

2) En quoi consiste le Palper-rouler ?

“La cellulite, ce sont des cellules adipeuses (graisseuses) qui sont gonflées de gras et donc grossissent : C’est en fait une inflammation des tissus. En gonflant, elles tirent sur leurs point d’ancrage, ce qui donne l’effet peau-d’orange. Le palper-rouler, c’est un massage des tissus profonds de la peau, pour réorganiser en profondeur ces cellules adipeuses qui ont gonflé et limiter l’inflammation. On peut effectuer ce massage mécaniquement avec la machine, ou manuellement.”

3) Si on veut reproduire soi-même les massages Palper-Rouler, comment on fait ?

“On va utiliser une crème minceur ou tout simplement une huile neutre pour faire glisser la peau et permettre le massage. Ici, on a l’huile de coco qui est très bien. On peut y ajouter des huiles essentielles. Il y a 3 mouvements manuels simples à réaliser :

  • Le lissage, pour préparer la peau et faire pénétrer la crème ou l‘huile.

  • Le pétrissage, pour favoriser le drainage et rendre la peau plus souple. ​

  • Le Palper-rouler, qui va permettre de réaliser un pincement profond des tissus qu’on va faire rouler entre le pouce et les autres doigts tout en le déplaçant.

On surélève sa jambe pour faciliter son auto-massage et quelque soit le geste, il faut toujours​ aller du bas vers le haut et faire ​remonter​ les tissus, c’est très important.”

4) Est-ce que c’est douloureux ?

“Si c’est un peu douloureux, c’est que l’inflammation est là, c’est normal. Par contre, ça doit rester supportable. Il faut sentir que ça travaille en profondeur sans se faire vraiment mal et éviter de se créer des hématomes. De toutes façons, plus on le fera, moins ça fera mal, jusqu’à annuler complètement la sensation.”

5) A quelle fréquence faut-il se masser ?

“5 minutes par zone est suffisant, à faire idéalement tous les jours pour commencer en cure d’attaque de 2 semaines. Puis on peut espacer pour faire de l’entretien, mais pas stopper complètement, car si on arrête, la cellulite reviendra forcément.

6) Au bout de combien de temps peut-on voir des résultats ?

Tout dépend du type de cellulite, mais pour les plus communes (aqueuse, adipeuse), si on se masse de manière assidue, on remarque des jambes plus légères et une peau plus lisse au bout d’une semaine déjà. Pour une cellulite plus ancienne et fibreuse, il faudra environ 3 semaines avant de voir un vrai résultat.

7) Existe-t-il des accessoires pour faciliter le massage ?

“Oui, il existe une petite ​ventouse ​en plastique, qui va créer un effet de vide à l’intérieur lorsqu’on pince sa peau avec. En déplaçant la ventouse, on recrée l’effet “palper-rouler” en plus accentué et profond qu’avec les mains. Il y a différents gestes à faire avec : mouvements circulaires, allers-retours perpendiculaires à la jambe, ou mouvements linéaires en relâchant bien la ventouse en haut de la jambe.

On peut l’utiliser avec une crème, une huile, ou même sous la douche avec son gel-douche, mais il ne faut pas l’utiliser sur une peau nue car ça ne glissera pas.”

Merci beaucoup à Angélique pour ses précieux conseils ! On sait maintenant quoi faire pour venir à bout de cette fameuse cellulite.

Retrouvez Angélique à l’institut de beauté SENSO à Papeete, près de la cathédrale. Tel​: 40 83 41 42

Facebook​: SENSO Tahiti

texte: Julia Le Métayer