Le Tahiti Body Contest (TBC) va vivre sa quatrième édition le 8 décembre au Méridien. Cette compétition qui se veut ouverte à tous, sans distinction d’affiliation, proposera une nouvelle catégorie : la Men’s Classic. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes.

Dany Gérard, champion international de jiu-jitsu brésilien et gérant de la salle Xtrem Gym, co-organise le Tahiti Body Contest avec Manu Buchin de Gym Zone. Il répond à quelques questions avant l’ouverture des inscriptions de la prochaine édition de l‘événement.

Tahiti Fit : Quoi de neuf pour cette quatrième édition ?

Dany Gérard : « On ajoute une catégorie, la Men’s Classic. C’est une catégorie qui met en valeur les cuisses car les athlètes doivent porter des caleçons, c’est pour les gabarits intermédiaires. »

Tahiti Fit : Pourquoi ajouter une catégorie à votre compétition qui rencontre un succès grandissant ?

Dany Gérard : « Pour deux raisons, d’abord pour répondre à une demande des participants. Ensuite, pour développer le bodybuilding sur le territoire. C’est une étape vers le bodybuilding. Avec Manu, on trouve que le bodybuilding se perd pourtant c’est la discipline la plus reconnu à l’international. C’est celle d’Arnold Schwarzeneger qui n’a fait que ça toute sa vie. Quand tu demandes à quelqu’un qui est le champion de Men’s Physique, personne ne saura te répondre, si tu demandes qui connaît le champion de bodybuilding, on te répond. »

Tahiti Fit : Qu’est-ce qui explique ce désamour en Polynésie ?

Dany Gérard : « Peut-être la difficulté. Faire du bodybuilding cela signifie passer plus de temps en salle. »

Tahiti Fit : La TBC rencontre un vrai succès, sais-tu ce qui plaît ?

Dany Gérard : « C’est une compétition hors fédération, ouverte à tous. N’importe qui peut venir dans la mesure où il a une autorisation de sa fédération. Même s’il n’est pas affilié à telle ou telle fédération, on lui ouvre les portes. Il y a plusieurs juges qui sont neutres. Ils viennent de différentes salles, Manu et moi, nous nous interdisons d’y participer pour garantir une certaine neutralité. En quatre ans, il n’y a jamais eu de problème, aucune réclamation, tout se passe vraiment bien. On assure en plus un bon show, c’est festif, il y a une très bonne ambiance. On s’amuse autant sur scène que dans le public. Et puis on a des « prize money » intéressants ! »

Tahiti Fit : Dis-nous en plus, à combien s’élèvent-ils cette année ?

Dany Gérard : « On propose 100 000 Fcfp dans chaque catégorie, Men’s Physic, Bodybuilding, Men’s Classic et Miss Bikini. On a en plus des lots fournis par les sponsors, nos athlètes sont gâtés. »

Tahiti Fit : Vous clôturez la saison, pas trop dur pour les athlètes ?

Dany Gérard : « C’est bien au contraire. La date est bien choisie. Ça les oblige à rester en salle jusqu’à mi-décembre. Avant ça se terminait en octobre, ensuite les gars se relâchaient maintenant ils continuent à s’entraîner jusqu’au bout de l’année. »

Tahiti Fit : En quatre ans, vous en avez vu passer des athlètes, quel regard portes-tu sur leur niveau et leur engagement ?

Dany Gérard : « Ça a beaucoup évolué, en mieux. Les gars prennent ça au sérieux et de plus en plus. Ils s’entraînent mieux, la nutrition suit, ce qui fait la différence je pense, ils sont plus engagés et impliqués. Ça évolue vraiment dans le bon sens. Nous, de notre côté on fait tout pour que ça évolue encore mieux et dans le bon sens. »

Tahiti Fit : Pourquoi avoir fondé cette compétition ?

Dany Gérard : « Parce qu’on en avait marre de ce qui se passait sur le territoire et de la façon dont étaient organisées les compétitions ici. On était déçus, on a voulu faire notre propre compétition, plus neutre et ouverte pour donner une chance à un maximum d’athlètes. »

Le prochain Tahiti Body Contest aura lieu au Méridien Tahiti le vendredi 8 décembre. Il clôturera une nouvelle fois la saison des compétitions de l’année. Catégories : Men’s Physic, Bodybuilding, Men Classic et Miss Bikini.

Contact : Xtrem Gym, Gym zone ou bien 89 73 20 78

Texte : Delphine Barrais