Lise Fonteneau et Vincent Heyman sont tous deux éducateurs sportifs et travaillent au Vaima fitness club. Ce qu’ils aiment ? Permettre aux gens de se défouler, les aider à se surpasser et toujours proposer des nouveautés.

C’est dans une salle de sport que Lise et Vincent se sont rencontrés. Ils rigolent encore quand ils racontent cette histoire : il était son stagiaire. Cinq années plus tard, le couple est toujours à fond dans le sport, une passion qu’ils vivent pleinement à deux. Lise et Vincent sont éducateurs sportifs et ils travaillent ensemble au Vaima fitness club. Ils viennent tout juste de revenir au fenua après quelques mois passés en métropole et au Maroc. Tahiti, ils connaissent. Ils avaient travaillé pour Star Gym avant de partir en voyage. Voyant que la routine commençait à s’installer et le manque de motivation avec elle, ils ont décidé de s’offrir cette coupure. Repartir à l’aventure et surtout continuer à se former. Une année plus tard, un diplôme de crossfit pour lui et un diplôme de pilate pour elle pour compléter leur formation, ils sont de nouveau dans les salles, prêts à motiver le public à se bouger.

Vincent et Lise ont chacun leur spécialité : grit, circuit training et crossfit pour lui, bodybalance, bodyjam et pilate pour elle. Mais ils ont les mêmes envies : apprendre sans cesse de nouvelles choses, s’échapper de la routine, aider les gens à atteindre leurs objectifs et rendre les gens heureux ! Le sport fait partie de leur vie. « Quand on passe plusieurs jours sans faire de sport, on ne sent pas bien… » résume Lise. Pour elle, ça a d’abord été la gymnastique, pendant dix ans, en compétition, et puis la danse aussi, du moderne jazz. Plissant les yeux, elle essaye de se rappeler comment elle a commencé : « Ce sont mes parents qui ont dû m’y mettre et on finit par y prendre goût. » Alors qu’elle est en troisième au collège, elle fait son « stage découverte » dans une salle de sport. Elle découvre les cours de fitness et ça lui plaît immédiatement. Vincent, c’est le football qui le fait vibrer. « C’est ma grande passion », explique-t-il. Pour se préparer physiquement, il se met à la muscu, s’inscrit dans une association de son village et accroche ! Aujourd’hui, c’est dans le crossfit qu’il se lance. « C’est complet, on travaille tout : la force, la souplesse, l’équilibre. » Il a un idéal : devenir préparateur physique dans un club de foot. Déjà à la salle, il croise des athlètes qui viennent se préparer aux compétitions ou entretenir leur forme.

Le couple est aux aguets des nouveauté. Ils essaient d’innover au maximum. Les yeux grands ouverts, ils s’intéressent aux innovations et et n’hésitent pas à se remettre en question pour toujours progresser. Ils donnent des cours en suivant les concepts Lesmills mais essayent aussi des choses différentes. Vincent apprécie particulièrement le circuit training : « On casse les barrières du prof qui est sur l’estrade et le public devant. Dans le circuit training, on est tous ensemble, sur un même cercle. » Il retrouve alors un peu l’ambiance des sports collectifs où tout le monde fait partie de la même équipe. Lise avait envie d’évoluer vers les sports bien-être : le pilate s’est imposé à elle. « C’est une méthode douce qui permet de faire travailler les muscles en profondeur pour mieux renforcer son corps. » Elle aussi reconnait aimer ce partage de l’effort. C’est d’ailleurs ensemble, tous les deux, qu’ils font leurs séances d’entrainement avant ou à la fin d’une journée de travail. Ce qu’ils préfèrent c’est ce moment où la séance est terminée : « Les gens ont le sourire. Ils sont fatigués mais heureux d’avoir tout donné ensemble. »

C’est sans doute ces sourires qui leur donnent la motivation. « On s’adapte aux gens. Certains ont besoin de douceur, d’encouragements, d’autres n’aiment pas les critiques et d’autres encore ont besoin qu’on leur rentre carrément dedans ! » Certaines personnes viennent à la salle avec des objectifs clairs à atteindre : perdre du poids, se remettre en forme. Il faut savoir les accompagner et trouver l’équilibre qui leur permettra d’avancer en confiance. Vincent a coaché une femme pendant une année. Elle voulait perdre du poids. L’objectif a largement été atteint : elle a réussi à perdre une vingtaine de kilos pendant cette année de travail. « Là, c’est que du bonheur. T’as fait le job », sourit Vincent à l’évocation de ce souvenir. Lise suit une femme qui vient d’accoucher. Ce n’est pas facile de se remettre au sport mais après la première séance, elle était déjà remotivée. « C’est un métier de passionné. Si toi-même tu n’es pas motivé, les gens le verront et ce sera difficile », explique Lise. Et même si certains jours l’humeur n’est pas au rendez-vous, une fois que la musique démarre et que le cours est lancé, « j’oublie tout le reste », assure la jeune femme. Jeunes et dynamiques, le couple prépare encore des nouveautés mais garde la surprise qu’ils dévoileront dans quelques semaines.

Lucie Rabréaud