Un corps parfaitement fit, un niveau athlétique à en faire rougir plus d’un, une tête pleine et un cœur gros comme il faut ! Cette jeune femme de 24 ans est maman de deux enfants s’appelle Luatessie Iorss et est une adepte de sport.

« En dehors des études, je suis une adepte du sport depuis que j’ai appris à marcher (rires).

Mise à part cela, ma plus grande passion est mon statut de maman. Je suis une mère comblée de deux merveilleux enfants (un garçon de 5 ans et une fille de 3 ans) qui me donnent la force (et qui m’épuisent aussi (rires)) et la volonté de toujours être au top. »

Comment fait-on fait pour avoir un shape pareil après avoir mis au monde deux enfants ?

J’ai été très bien entourée par ma famille, et c’est là que je remercie ma maman, ma grand-mère, mes tantes pour leurs conseils en or, comme par exemple celle d’éviter de garder les kilos en trop après l’accouchement. Le travail commence dès le début de la grossesse, c’est à dire, en ne prenant pas plus de 1kg par mois. Facile à dire comme ça je l’avoue car avec les hormones qui nous jouent des tours x 10000 lorsqu’on est enceinte, on devient très vite invivable si on n’a pas satisfait nos envies de gourmandise. Donc merci au super papa qui a supporté tous mes caprices. Vous l’aurez compris, je ne me privais pas lorsqu’une envie me prenait mais j’attendais les heures de repas sans exagérer sur les quantités. J’ai pris entre 8 et 9kg en tout pendant mes deux grossesses que j’ai perdu entre 1 et 2 mois après mon premier accouchement et en 6 mois après mon deuxième accouchement.   Pour ma part, l’allaitement y était pour beaucoup car la reprise du sport ne s’est faite que progressivement. Motivation, volonté, patience, persévérance et détermination sont les valeurs qui m’accompagnent tous les jours et qui m’aident à atteindre mon objectif : avoir un corps toujours plus tonique. Quand on veut, on peut !

Pourquoi ne jamais avoir sauté le pas pour une compétition de miss bikini ?

Tout simplement parce que mes enfants ne sont pas encore prêts. En réalité, j’ai voulu participer à la compétition de miss bikini de l’IFBB qui s’était déroulée le 04 avril 2015. Je faisais alors du sport tous les matins (de 5h à 7h) avant de me rendre en cours et tous les soirs (de 16h à 18h) après les cours. Je me reposais seulement le samedi et le dimanche matin c’était le rituel des fentes en montée à Vaitavere. Mais je me suis désistée au bout de 2 mois et demi de préparation car mon absence à la maison commençait à peser lourd pour ma petite famille. Les confessions de mon fils m’ont fait prendre conscience que je n’avais même pas demandé l’avis de mes enfants. Ce fut le déclic et j’ai renoncé à cette compétition (pour le moment) que je ne regrette pas puisqu’au final, j’ai eu ma victoire avec mon fils qui m’a ramené son diplôme de 1er de la classe.

4q9a4060Tes secrets beauté ?

Je n’ai pas de secret beauté mais je pourrais dire que ma beauté se construit par mon choix d’adopter un mode de vie plus sain et modifier certains comportements « toxiques ». Effectivement, j’ai opté pour un régime végétarien large depuis quelques temps. Bien-sûr beaucoup de légumes et du taro : le matin je mange du taro à la place du pain pour accompagner mes œufs. Le midi je privilégie le taro à la place du riz. C’est tellement meilleur ! De plus, je me fournis en suppléments nutritionnels à « MEGA FIT » en fonction de mes besoins. Ces suppléments viennent compenser mon activité physique et permettent de potentialiser les résultats. Toutefois, j’ai toujours été très gourmande alors le week-end, je me fais plaisir !

Et puis, il y a le sport. En général, tous les matins après avoir préparé les enfants pour l’école, je me rends à la salle faire 1 heure de musculation et j’enchaine à la maison avec 45 minutes de RPM. Je termine la journée avec un WOD à la maison. Le samedi est mon jour de repos et le dimanche en famille, c’est selon le « feeling » : randonnée, footing ou ménage aussi ce n’est pas mal comme WOD (rires).

4q9a3983Quand as tu commencé le fitness ? la musculation ? pourquoi ?

Après avoir essayé un peu de tout en commençant pas la danse tahitienne, le judo, l’athlétisme etc. j’ai découvert le fitness il y a 3 ans, et ça m’a beaucoup plu. J’ai suivi des cours pendant 6 mois pour ensuite me rendre compte qu’il manquait une chose. En effet, je souhaitais avoir plus de tonicité, construire de la masse musculaire tout en restant féminine. C’est pourquoi, j’ai choisis la musculation. Néanmoins, je ne connaissais rien à cette discipline. Afin d’éviter les blessures et surtout pour avoir de vrais résultats, j’ai été suivi par un coach et que je remercie car il m’a tout appris. Je me souviens du premier jour de coaching où j’ai failli tomber dans les pommes (rires) mais, je suis retournée à la salle le lendemain matin, puis le surlendemain, en bref tous les jours de la semaine et cela pendant une année. En plus, d’une alimentation saine et variée ; et d’une séance de cardio par jour, j’avais déjà de bons résultats au bout de 2 mois. Aujourd’hui, cela fait 2 ans et demi que je fais de la musculation. J’aime cette tendance « Fit is the new sexy » car je me sens vraiment plus sexy !

4q9a4033Les enfants font du sport également ? Penses-tu que ce soit important qu’ils en fassent ?

Mon fils entame sa deuxième année de danse tahitienne. Ma fille a commencé la danse cette année à l’âge de 3 ans. Mes enfants sont passionnés de Ori Tahiti et je souhaite qu’ils s’épanouissent dans une activité qu’ils aiment. Ils apprendront également la discipline, la patience, le respect de l’autre, la persévérance…

Il leur arrive aussi d’exécuter les WOD avec moi après l’école. Je pense que c’est important que nos enfants pratiquent régulièrement une activité sportive et qu’ils aiment avant tout. On le sait tous, le sport c’est bon pour la santé !

Un message de maman fit à faire passer ?

Le message que je pourrais faire passer est que le fait d’être maman, ne signifie pas que l’on doit se laisser aller et oublier la femme que l’on est avant tout. Être maman ne veut pas forcément dire : ne plus avoir de vie privée et mettre ses désirs et ses besoins entre parenthèse. Je pense que l’essentiel est d’abord de s’aimer soi-même, d’avoir une bonne estime de soi. Cela se ressentira de manière positive non seulement sur le métier le plus fabuleux du monde qui est celui d’être maman (ou papa), mais également sur autrui. Les enfants aiment nous voir en super forme, ils prennent exemple sur nous. Je terminerai donc par ce petit message : donnez-vous du temps pour trouver la partie la plus lumineuse de votre être.

*Remerciements: Roberto Gym

RR