Cette championne Bikini Fitness avait fait la Une de notre actualité en remportant une compétition en Nouvelle-Zélande, à l’occasion des régionales IFBB NZ, samedi 7 octobre 2017.

Lire aussi : IFBB NZ : Maiarii Fry remporte le Bikini Fitness +1,68m

Maiarii Fry était ainsi qualifiée pour les « Nationals », compétition réunissant les meilleurs athlètes de la Nouvelle-Zélande. Pas de victoire pour notre charmante Miss Bikini, mais une belle troisième place, manquant de peu la deuxième marche du podium.

Notre championne revient pour nous sur cet événement :

  • Deuxième étape de ton séjour en NZ, en quoi consistait cette deuxième compétition ?

Cette compétition était la plus importante en NZ avec 164 compétiteurs toutes catégories confondues. Toute personne désirant participer à une compétition nationale devra obligatoirement avoir participé à une sélection régionale, c’était donc la 1ère étape pour moi le week-end passé. Le top 5 était ensuite qualifié pour participer aux « Nationals ».

  • Comment s’est déroulée cette semaine qui a suivi ta première compétition ?

Assez difficile de conjuguer le côté professionnel, la diète, les entrainements et la vie de famille. La semaine avant la compétition est encore plus difficile avec la restriction hydrique (Maiarii a dû diminuer sa consommation d’eau). J’ai aussi dû suivre une alimentation bien spécifique car je devais encore sécher ; aussi je devais surveiller mon apport en sodium, tout cela sous les conseils avisés de mon coach. Avec de la volonté et une bonne organisation, tout est possible, c’est un peu comme tout le reste. J’aime cette discipline, c’est la passion qui me pousse à aller encore plus loin.

  • Comment étaient tes concurrentes ?

C’est une compétition de niveau national, avec le top 5 de chaque compétition régionale passée ; autant vous dire que les filles en voulaient ! Elles étaient bien préparées, et les critères plutôt bien respectés : tonique sans être trop musclée, belle définition musculaire, finesse musculaire harmonieuse. Avec des maillots tout aussi beaux les uns que les autres ; un make up adapté aux spotlights et un tan. Sans oublier le posing, elles sont à l’aise et n’ont pas peur de la scène. C’est un tout en fait ; tu peux être bien physiquement et être pénalisée car tu ne sais pas te mettre en avant. Il faut donc travailler la confiance en soi et se prêter au jeu.

  • Ton ressenti après le résultat ?

Mon objectif était d’être dans le top 6, je ne voulais pas trop me mettre la pression. Je voulais profiter du moment. Objectif atteint même si j’ai raté de peu la 2ème place en open, je suis très contente et fière d’être arrivée jusque là. Je suis parti en NZ pour l’expérience et voir ce qui nous attend à l’étranger. Les compétitions locales sont bien, mais sortir de ce contexte c’est encore mieux sinon on reste sur nos acquis et on se prend pour le « pito » alors qu’à l’extérieur c’est tellement plus que ca. L’ambiance des backstages, les échanges avec les autres compétiteurs, la pression etc… c’est sans prix ! J’encourage ceux qui peuvent à le faire.

  • Prochaine étape pour toi ?

Je vais rester discrète pour mes futurs objectifs de sorte à ce que personne ne me mette des bâtons dans les roues ! Ici certaines personnes ont tendance à être anti-sport donc je préfère ne rien dire pour le moment.

  • Des remerciements ?

– A mon chéri particulièrement qui me suit depuis le début de cette aventure où que j’aille, qui me soutient, me pousse, m’encourage et qui subit mes humeurs (croyez moi je le plains régulièrement avec le recul mdr). Ma belle-fille chérie, qui est aussi douce et compréhensible que son papa. Ma belle famille, qui me soutient et m’encourage quoi qu’il arrive. C’est une discipline aussi difficile sur le plan physique et mental, il faut être dans un bon environnement pour s’épanouir et j’ai de la chance aujourd’hui d’avoir ces personnes. Je suis reconnaissante et remercie le ciel d’être autant bénie.

– L’IFBB NZ et son président Moe qui encouragent fortement les athlètes à se lancer dans cette discipline et qui promouvoient ce sport avec beaucoup de passion !

 – Xtrem Gym et Dany Gérard ; cette salle est ma 2ème maison et je m’y sens très bien (important pour son épanouissement personnel)

– Mon sponsor Surfrider Tahiti, je représente la marque Lorna Jane sur le territoire ; les vêtements sont de qualité, le design et le confort au top !

– Ma masseuse Heimiti Teriitau de Wellness Tahiti, qui me suit depuis le début

– Eric Espinassy, est la personne qui m’a le plus inspirée ; j’ai eu la chance de travailler avec lui lors de la préparation de ma 2ème compétition. Dès que j’ai des coups durs, je me rappelle ce qu’il me dit « soit grande, aies confiance en toi, et brille » !

– Karyl Peyrolle, mon physiothérapeute

– Mes ami(e)s d’Xtrem Gym – Aussi, les personnes qui me soutiennent et m’encouragent et que je ne connais pas. C’est vraiment touchant ! Aujourd’hui je suis arrivée ici, grâce bien sûr aux efforts que je fournis, mais aussi grâce à toutes ces personnes de près ou de loin, bonnes ou mauvaises, qui ont fait ce que je suis devenue. J’ai pu défendre les couleurs de notre beau pays à l’étranger, et j’en suis fière !