Mataira Teriipaia et Kuaoleni Mercier préparent le championnat Mr Polynésie, Bodybuilding, Men’s Physique et Miss Bikini fitness. À 3 jours du jour J, ils poursuivent leur entraînement, plus motivé que jamais. « C’est le mental qui nous permet de tenir !« 

Voilà deux semaines qu’ils ont complètement éliminé les féculents de leurs repas. Ils poursuivent les entraînements, fatigués. Bientôt, ils réduiront leur hydratation pour éliminer l’eau sous-cutanée. « C’est dur », reconnaît Mataira Teriipaia.

« Deux jours avant la compétition on arrête les entraînements, on sera à un litre d’eau par jour. Ensuite, la veille et jusqu’à la compétition on n’aura plus que 50 centilitres. Ce n’est pas suffisant pour pouvoir continuer à soulever des charges. »

Mais l’athlète est satisfait de son parcours, il a atteint ses objectifs et s’avance confiant vers la compétition (voir encadré).

MatairaTeriipaia , 36 ans, a commencé à pratiquer le bodybuilding en 2009. « Je faisais de la force athlétique avant mais j’ai dû m’arrêter suite à des problèmes d’articulation. Je voyais des copains faire du bodybuilding, j’ai essayé et ça m’a plu. Ce que j’aime c’est travailler son corps, voir les évolutions. »

 Les résultats ont été un peu longs à venir mais ses efforts ont été récompensés. « J’ai commencé les entraînements début 2009, je me suis inscrit au championnat de Polynésie fin d’année 2009. J’ai gagné dans  ma catégorie, en moins de 85 kg et toute catégorie. »

Il a renouvelé les entraînements et les inscriptions aux compétitions en 2010 et 2011. Entre 2011 et 2016, il a fait un break pour projet personnel avant de repartir de plus belle.

En parallèle, depuis trois ans, il prépare Kuaoleni Mercier, 24 ans. Ils participent tous les deux au championnat de samedi.

Les entrainements de Teriipaia Mataira et Kuaoleni Mercier ont commencé début 2016. Ils se retrouvent à la salle Punaruu Gym à Punaauia. « Je suis content, c’est la première fois que je travaille à fond, que je mange ce qu’il faut pour la compétition, en quantité et en qualité. J’avoue qu’avant je n’étais pas aussi scrupuleux et s’est ressenti. »

Entre janvier et juin, il a suivi un régime alimentaire composé pour l’occasion et adapté à son premier objectif : celui de prendre de la masse. Au menu : blanc de poulet, viande, patate douce, riz… Autrement dit, des sucres lents et des protéines. Le petit déjeuner se composait de trois œufs, neuf blancs d’œufs, 150 g de flocon d’avoine et 20 g de miel. Au déjeuner : 200 g de blanc de poulet, 300 g de riz et une banane. Le soir, idem.

« Dans la semaine on faisait 2 ou 3 repas de viande ou poisson pour que ça ne soit pas trop monotone », précise Teriipaia Mataira. Il ajoute, « on a suivi le même régime et le même rythme avec Kuaoleni Mercier ».

Les deux athlètes se retrouvaient en salle six fois par semaine, à raison d’une heure et demie. « On soulevait des charges lourdes. »

À partir de juin, le duo a modifié le régime alimentaire qu’il suivait depuis janvier. Il fallait passer à la deuxième phase de la préparation, à savoir perdre du poids. Ce qui s’est traduit par une diminution progressive de la part de féculent.

« Il nous fallait sécher, éliminer gras. J’ai commencé plus tôt que Kuaoleni car lui a besoin de moins de temps pour perdre, les entraînements s’adaptent à la morphologie de chacun. »

Après quatre mois et demi le duo a une nouvelle fois atteint ses objectifs. La compétition se profile. La restriction hydrique commence jeudi, à deux jours de la compétition. « On a fait le maximum et on tiendra jusqu’à samedi, mais ça commence à être difficile. Après les entraînements, on rentre chacun chez soi et on tombe. On dort directement tellement on est fatigué. » L’un comme l’autre espèrent se sélectionner pour le South Pacific 2016.

Lire aussi: Nathalie et Stéphane : le fit couple du championnat de Polynésie

Chaque année, la fédération polynésienne d’haltérophilie, musculation et disciplines associées organise un championnat Mr Polynésie, bodybuilding, men’s physique et miss bikini fitness. Ce championnat rassemble six clubs de Tahiti, un de Bora bora et un autre de Moorea. Plus de 32 athlètes sont inscrits.
L’événement aura lieu samedi 15 octobre au Méridien à partir de 19 heures. Il se déroulera en trois temps : bikini fitness, men’s physique et bodybuilding. Les gagnants remporteront leur entrée au South Pacific 2016 prévu le samedi 22 octobre.

Delphine Barrais