Mataira Teriipaia et Kuaoleni Mercier font honneur à la Polynésie

Les deux champions Mataira Teriipaia et Kuaoleni Mercier sont arrivés en tête de leur catégorie en Bodybuilding et Men’s Physique. Un résultat qui récompense leurs efforts et les motive à aller toujours plus loin dans la compétition internationale.

Mataira Teriipaia et Kuaoleni Mercier ont participé au South Pacific Bodybuilding le 28 octobre en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Un événement dans leur parcours d’athlète qui s’est soldé par de beaux résultats. Mataira Teriipaia est arrivé premier de sa catégorie (moins de 80 kg en Bodybuilding) et Kuaoleni Mercier (+ 1m80 en Men’s Physique).

De beaux résultats, une belle récompense

Le duo, qui s’est serré les coudes pendant tout le séjour et lors des épreuves, se dit « satisfait ». Le résultat récompense tous les efforts passés et les contraintes imposées jusqu’aux dernières minutes avant de monter sur scène.

Ils sont arrivés en Nouvelle-Guinée-Papouasie le 24 octobre. Le voyage, déjà, a été compliqué. « On a préparé nos repas pour tout le trajet. » Pas moins de dix tupperwares. « Et on a dû restreindre l’hydratation parce qu’en altitude on fait beaucoup d’eau. Difficile alors de rester concentré quand on voit passer les chariots à quelques millimètres de soi avec les jus, les sodas bien frais. Mais on a tenu le coup. »

Imprévu et système D

Une fois arrivés, les athlètes logeaient dans un hôtel réservé pour l’ensemble des participants. « D’habitude s’est bien organisé, on peut trouver ce qu’il nous faut pour manger mais cette fois-ci on a trouvé du poulet pané au menu. »

Mataira Teriipaia et Kuaoleni Mercier tout en continuant leur entraînement sans perdre de vue leur objectif sont partis en quête de repas adaptés. « Il a fallu trouver quelqu’un pour nous emmener. Il n’y a pas grand-chose là-bas, disons que nous n’avons pas trouvé tout ce qui nous convenait, on a pris des œufs, beaucoup d’œufs. »

Avec leurs courses, les deux athlètes polynésiens sont rentrés à l’hôtel. Dans leur chambre, ils n’ont rien trouvé pour cuisiner. Ils ont donc dû faire appel au cuisinier de l’hôtel. Autant de frais qui se sont ajoutés alors que le séjour était pris en charge. Mais, à quelques heures du jour J, rien ne pouvait les arrêter.

Les athlètes des autres nations, venus en nombre ont impressionné Mataira Teriipaia et Kuaoleni Mercier. « Ils étaient au moins cinq par nationalité. Les Salomons étaient même dix-sept. Heureusement qu’on était tous les deux ça permet de s’entraider. »

Des concurrents sérieux

Le vendredi soir, lors de la pesée, ils se sont vraiment rendu compte du challenge en cours. « On les a vu arriver, on se demandait pour certains s’ils étaient vraiment dans la même catégorie que nous. » Mataira Teriipaia ajoute qu’en Bodybuilding, parmi la petite quarantaine de concurrents, un seul n’était pas vraiment prêt. « Tous les autres étaient vraiment au top. Franchement je me suis dit en backstage, si j’ai la troisième place, c’est déjà bien. »

Mataira Teriipaia et Kuaoleni Mercier ne se sont pas laissé démonter. Au contraire. Sur scène, ils ont tout donné. « J’étai bien entraîné », indique Kuaoleni Mercier qui avait fait ses preuves quelques semaines plus tôt en Mongolie lors des Championnat du monde. « Pour moi, je pense que ce qui a fait la différence, c’est la sèche et l’harmonie de mon corps. Mes cuisses vont avec le haut de mon corps », rapporte Mataira Teriipaia. « Ça me confirme que je ne dois faire aucun écart lors de mes préparations, sans quoi je n’ai pas ces résultats. »

Des projets pour 2018

Les deux Polynésiens veulent poursuivre leurs efforts pour avancer dans la compétition internationale. En 2018, ils se représenteront au South Pacific Bodybuilding qui devrait avoir lieu aux îles Fidji si le pays confirme l’organisation de l’événement. Ils iront aussi, peut-être, aux championnats de France de leur fédération, la World Bodybuilding & Physique Sports Federation (WBPF). « On vient de l’apprendre, on devrait pouvoir y participer mais on doit encore en parler avec la fédération. »

Texte : Delphine Barrais

SUGGESTIONS TAHITI FIT STORE