Fin 2015. Premier jour de la semaine, dernier jour de novembre, il reste une trentaine de jours avant d’attaquer la nouvelle année. Combien d’entre nous, en faisant le bilan, constate que « certains » objectifs n’ont toujours pas été atteints ?

Tous les 1ers janvier, on voit apparaître dans nos résolutions : « perdre 5 kilos », « s’abonner dans une salle », « faire du sport 4 fois par semaine », …

On s’y tient. Un mois puis deux puis … puis plus rien, lol !

Ces objectifs sont-ils trop ambitieux ? … Mmmmmhhh… Ou peut-être faut-il mettre noir sur blanc ce que l’on se fixe et procéder par étape.

Pour cela, TahitiFit vous présente la méthode SMART. Cette méthode est très pratiquée dans le management et le commerce. Elle s’adapte parfaitement au domaine sportif.

SMART, signifie « intelligent » ou « futé » en anglais. L’idée de la méthode SMART est de simplifier la méthodologie de formulation d’un objectif en appliquant 5 bonnes pratiques. Chacune de ces règles est symbolisée par une lettre du mot :

Spécifique,

Mesurable,

Atteignable,

Réaliste,

Temporellement défini.

Spécifique : cet objectif vous concerne. Il vous implique directement, vous êtes acteur. Vous savez définir les actions à entreprendre. Posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui ME motive dans cet objectif
  • Pourquoi est-ce important POUR MOI de commencer MAINTENANT ?
  • Qu’est-ce que JE VEUX (et peux) accomplir seul ?
  • Qu’est ce que JE sais déjà faire et qui pourrait m’aider ?
  • Sur qui puis-je vraiment compter pour M‘aider ?
  • Combien, et qu’est-ce que ça va ME coûter ?

Mesurable : Quelles est la différence entre « Je veux devenir un bon joggeur » et « Je veux courir 4 km tous les matins » ? C’est le côté mesurable. La définition de « bon » est différente selon l’individu ou le but fixé. Dans la mesure où votre objectif est un engagement, il doit être clairement exposé. Les chiffres sont souvent importants pour mesurer un objectif. Le côté mesurable de votre projet est essentiel. Il vous permet d’apprécier vos résultats de manière précise en comparant la mesure prévue et la mesure réelle, la mesure initiale et la mesure finale.

Atteignable : Pensez-y dans le sens le plus large du terme en y incluant la motivation. Un objectif à votre portée n’est pas forcément facile. Il est recommandé de sortir de sa « zone de confort » tout en gardant son intégrité (sa nature).

Une dominante demeure : vous définissez un objectif dans le but de l’atteindre. Sinon, vous pouvez l’appeler « rêve », « idée », « délire », « expérience », « tentative »…, mais le terme « objectif » convient aux buts que vous allez marquer ! La balle va ATTEINDRE sa cible.

Réaliste : Le réalisme passe par l’acceptation de soi : j’ai toujours été impressionné par les déménageurs de pianos (les pros). Tout est exécuté en finesse, avec une force extraordinaire. Suis-je capable d’en faire autant ? Non ! Je peux porter des poids relativement lourds, mais pas un piano. Je connais des techniques posturales et de concentration qui permettent d’éviter la douleur, mais j’ai un dos fragile (par nature ou par accident), et ce serait un grand risque. Je m’accepte, je respecte mes intérêts personnels, je sais ce qui est important pour moi.

Temporellement défini : Le temps peut être votre meilleur allié ou votre pire ennemi. Se réconcilier avec SON temps et apprendre à mieux le gérer vous faciliteront la tâche. Vos objectifs dépendent de votre capacité à mesurer l’espace-temps nécessaire à la réalisation de vos objectifs. Le temps est comme un gaz : il prend l’espace qu’on lui réserve. Mais si on le comprime trop, il devient liquide. Si on le dilate trop, il se perd, et n’est plus perceptible que sous forme de « traces ».

Alors plus de paroles dans le vent, plus d’objectifs « gazeux », tous à vos neurones, tous à vos stylos et « SMART YOUR BODY » tahiti fitteurs !

RR