MSD_1199Le Men’s physique est une discipline du Bodybuilding. Depuis ces 3 dernières années, le nombre de ses pratiquants ne cesse de croître. Les athlètes concourant dans cette discipline montent sur scène en short de plage et mettent en avant leur physique obtenu grâce à une longue préparation. Celui qui saura répondre au mieux aux critères du jury, remporte la compétition.

Depuis maintenant 3 ans, l’IFBB Tahiti organise régulièrement des compétitions de Men’s physique et offre également l’opportunité aux meilleurs athlètes de participer à de grandes compétitions internationales.

Lire aussi: IFBB 2016: L’Open Polynésie a tenu ses promesses

Nous sommes partis à la rencontre de Michael Ching, l’une des figures emblématiques de la discipline Men’s Physique en Polynésie. Notre champion, habitué de la première place au niveau local, a eu l’occasion à trois reprises de se mesurer à des athlètes étrangers. Il a récemment participé à l’Arnold Classic Australia et à la finale IFBB France.

Lire aussi: Michael Ching: un champion déterminé

Michael, tu as fait deux compétitions à l’extérieur cette année. Qu’est-ce que cela t’a apporté ?

Ces deux compétitions m’ont beaucoup apportées. Déjà, cela m’a permis de repousser mes limites, ma préparation pour y arriver était très dure. Il fallait donc me dépasser pour obtenir un meilleur physique. Ensuite, j’ai pu me rendre compte du niveau international. Tout ce que je peux dire, c’est qu’il est très élevé mais ce n’est pas pour autant que nous, on ne peut pas y arriver.

Lire aussi: ACA 2016: Tahiti dignement représenté!

Revenons sur la finale France Ifbb. Parle nous plus en détail de cette compétition. Comment s’est déroulé ton séjour ?

12545Dès mon arrivée en France, j’ai eu du mal à m’adapter au climat et au décalage horaire. Ce n’est pas évident de s’adapter au froid et on perd un peu ses repères les premiers jours. Avec toute la team, on est descendu sur la ville de Lyon. Nous y sommes restés 5 jours. J’ai fait la connaissance de la Team Eric Favre et j’ai pu m’entrainer dans une salle de musculation qui m’a accueilli généreusement.

Le weekend de la compétition s’est très bien passé. L’IFBB France a très bien organisé cet événement, c’était une belle soirée. Concernant les athlètes, ils étaient vraiment au top. Le niveau national était vraiment très élevé. Je pense refaire cette compétition et être suivi par un préparateur de France.

Lire aussi: IFBB Finale France: une belle expérience pour l’IFBB Tahiti

IMG_0862Que penses-tu du niveau local ? Les polynésiens ont-ils leur chances à l’étranger ?

On a énormément de potentiel à Tahiti.  Le Men’s physique est une discipline qui prend de l’ampleur depuis 3-4 ans. Cela a permis de rendre le monde du bodybuilding plus accessible.

J’ai fait 4 compétition locales dont j’en suis sorti vainqueur à chaque fois. Chaque année il y a de plus en plus de compétiteurs et le niveau monte. C’est un sport qui commence à être réellement pris au sérieux et ça ne peut qu’être bénéfique pour la discipline. Le fait que quelques uns d’entre nous participent à des compétitions internationales, ça motivera les autres à en faire autant.

A ton avis, qu’est-ce qui faudrait faire pour améliorer le niveau local ?

Il faut arrêter de boire et faire moins de « cheat meal »! (rires)

Tes prochains objectifs ?

Mon objectif est d’évoluer au fil des compétition afin d’atteindre mon but ultime, accéder au niveau professionnel.

Un conseil à donner aux compétiteurs locaux ?

Il faut aller jusqu’au bout de sa passion. Si on veut, on peut mais encore faut-il se donner les moyens d’y arriver. Il faut être sérieux du lundi au dimanche. Et malgré ce que l’on pourrait croire, pour réussir dans ce sport : 70% ça se passe dans l’assiette et 30% à la salle et non pas l’inverse !

Tahiti Fit remercie notre athlète, Roberto Gym et la boutique les 5 éléments.