Mihiani Tetuira, 32 ans, 1,65m, 53 kilos et un corps à en faire parler plus d’un, a été élue Miss Bikini dans sa catégorie samedi dernier.

Mihi n’est pas une jeune femme dont la génétique prédestinait à acquérir ce titre. Mais il en faudra beaucoup plus pour atteindre le mental de cette sportive née. Cette médaillée d’or de Jiu-Jitsu, championne de Polynésie de développé-couché, passionnée de cross-fit (elle gagne plusieurs épreuves en 2012 et 2013) décide, malgré le chemin difficile qui s’annonce, de se présenter à l’élection de Miss Bikini. Le goût de la victoire et du challenge la motive.

 » J’ai déjà gagné en jiu-jitsu, en cross fit et en développé couché : pourquoi pas Miss Bikini? pourquoi je ne pourrai pas ressembler à ces filles de magazine ? « 

Cette jeune femme au mental d’acier et à la détermination hors du commun est la parfaite illustration de la citation  » When there’s a will, there’s a way  » (traduisez par « Quand on veut, on peut »).

Nous avons suivi cette athlète à quelques jours de la compétition et nous recueillons aujourd’hui ses impressions.

 » J’étais une fille complexée physiquement (mon poids, ma carrure…Rien ne me prédestinait à être candidate à ce genre d’élection). A force de travail et de persévérance, j’ai réussi à redessiner mon corps et me sens prête aujourd’hui à monter sur scène. « 

A J-4 de la compétition,  parle nous de la préparation que tu as suivie :

J’ai commencé ma préparation physique en septembre dernier mais ma préparation psychologique s’est faite avant.

Je m’entraîne avec les bons conseils de mon coach. Au début, je m’entraînais dans deux salles différentes (conditions professionnelles obligent). Depuis environ deux mois je m’entraîne exclusivement à Xtrem Gym.

Les entraînements ont varié selon l’évolution de mon shape : le coach changeait soit les mouvements soit l’intensité soit les deux (rires).

La journée type d’une candidate à Miss Bikini chez Xtrem Gym ?

à deux semaines de la compétition :

  • Entraînement de 5h à 7h30
  • Travail
  • Entraînement de 12h à 13h
  • Travail
  • Entraînement

 

Je suppose qu’à ce stade de la préparation, la diète doit être plus stricte. Comment fait-on pour s’entraîner 3 fois par jour avec si peu d’apports caloriques ?

Un seul mot : MENTAL ! Je veux atteindre mes objectifs, même si mon corps ne suit pas, mon esprit l’emmènera là où je veux qu’il aille.

Penses tu que le suivi d’un coach sportif soit primordial lorsque l’on décide de participer à Miss Bikini ? Comment vous aide t-il ?

Un coach c’est essentiel. Il te cadre, te pousse hors de ta zone de confort et t’oblige à tenir. Il t’oblige à donner le meilleur de toi. Mais il n’est pas seul à faire ce travail. C’est une équipe que tu formes avec lui. Car si tu es déterminée à atteindre tes objectifs, il ne tient qu’à toi de le faire, le coach ne peut pas le faire à ta place.

Mon coach est génial. Je souhaiterai d’ailleurs le remercier. Merci d’avoir cru en moi. C’est toi qui me pousse à toujours chercher l’excellence mais pas seulement physiquement… Il n’est pas seulement un coach pour moi mais vraiment un pilier dans ma vie entière.

Y a t-il eu des changements autres que physiques dans ta vie ?

Cette aventure m’a permis de rencontrer des personnes ayant le même but que moi : se surpasser et donner le meilleur de soi. Des liens forts se sont créés avec mes collègues de « salle ». Je les considère comme ma famille aujourd’hui.

Comment te sens tu à J-4 de la compétition ?

Je suis excitée. J’ai hâte de voir le rendu final. Ma motivation est encore plus grande à l’approche du jour J.

C’est avec une prestance professionnelle et un physique très athlétique que notre compétitrice de Xtrem Gym remportera haut la main le fruit tant mérité d’un travail de plusieurs mois.

Élue depuis samedi Mihi nous donne ses impressions à 6 jours de la victoire :

J’ai encore du mal à me faire à l’idée. Je ne réalise pas que j’ai atteint avec brio mon objectif. C’est en lisant les félicitations et les commentaires sur les réseaux sociaux que je réalise « Je suis Miss Bikini ».

Quelle est la prochaine étape ?

Je me prépare pour septembre. Je me présente à la IFBB Tahiti Nui Cup et compte bien aller le plus loin possible dans ce milieu.

Tu suis la même préparation ?

Je garde le même coach déjà : on ne change pas une équipe qui gagne (rires). Il prépare le programme que je dois suivre, j’exécute.

Tout le monde est impressionné par ta métamorphose. Comment pourrais tu motiver les femmes qui s’identifient à toi ?

Je dirai que même en venant de loin, de très loin, tout le monde peut y arriver. J’en suis la preuve vivante. Quand on est déterminé et bien entouré, quand on veut, ON PEUT! Il faut juste s’en donner les moyens.

Tahiti-Fit souhaite une très longue carrière à cette athlète déterminée qui, à force de persévérance et de travail, en motive beaucoup aujourd’hui.

RR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here