Ce samedi 4 avril aura lieu la compétition IFBB Open Polynésie 2015 (cf article). Tahiti Fit est parti, pour vous, à la rencontre de deux candidates de Xtrem Gym : Mélissa et Mihi. Ces deux prétendantes aux titres de Miss Bikini (l’une concourra dans la catégorie – 1,67m et l’autre +1,67m) continuent de s’entraîner trois fois par jour malgré la diète de plus en plus stricte à l’approche de la compétition. Pendant que certains prenaient leur pause méridienne, Mélissa et Mihi s’entraînaient durement pour affronter la scène de Te Fare Tauhiti Nui.

Leur coach nous donnent plus de détails sur leur préparation:

Tu as coaché deux filles pour la compétition de samedi. Depuis combien de temps les prépares-tu ?

Je prépare Mihi depuis plus de 6 mois. Mélissa a commencé sa préparation il y a un mois à peine, c’est peu mais on fait avec.

Y a-t-il une recette secrète pour être Miss Bikini selon toi ?

A mon avis la catégorie bikini est accessible à toutes, ce qui n’est pas le cas pour les catégories fitness figure ou le bodybuilding.
Chaque fille a sa ligne, aucune ne se ressemble. Certaines ont l’avantage de la génétique, d’autres non. Ce qui fera la différence c’est surtout le mental et ce qu’elle est prête à investir dans cette préparation (temps, vie de famille, vie professionnelle). Les ambitions divergent selon les filles : certaines veulent juste être présentables, d’autres montent sur scène pour accéder au podium.
Les entraînements ne représentent qu’une partie minime de la préparation. Ce qu’il se passe avant et après, c’est çà le plus dure. Les personnes qui ne sont pas du milieu ne comprennent pas forcément le mode de vie qu’elles adoptent.
Toutes les filles peuvent le faire à condition d’avoir le mental pour.

Quel est le rôle du coach dans une telle préparation ?

Un coach prépare le programme d’entraînement, la diète et surtout, un coach est présent. Un coach pousse la personne à dépasser ses limites pendant les entraînements. Il motive, il s’investit, il s’inquiète des problèmes qui peuvent survenir, il aide à combattre leur obsession de chocolat et de sucre (rires), il cherche à comprendre les humeurs de chacune. Les filles ne se trouvent jamais bien : il faut les écouter et pas juste les entendre, discuter, les rassurer, les motiver et remotiver, être dure parfois… La liste est longue : les nanas c’est compliqué.

Parles-nous un peu du programme qu’elles ont suivi.

80% de diététique – 20 % de sport (dont 50% de cardio et 50% de musculation pure).
Mihi a suivi un programme spécial étant donné son physique déjà très carré et musclé. J’ai choisi de la mettre en état catabolique pour qu’elle perde du muscle au niveau des épaules et du dos. Ces entraînements consistaient à faire des circuits training ciblés en muscu combinés avec du fitness (RPM, GRIT, BODY PUMP) à Xtrem Gym.
Mélissa ne se prépare que depuis un mois. On accentue la tonification de la partie supérieure du corps et la sèche des membres inférieurs (« Legs day everyday » + RPM et GRIT à Xtrem Gym).

Penses tu qu’elles soient prêtes ?

On fait le nécessaire pour qu’elles soient sexy sur scène et qu’elles soient fières d’elles avant tout. Il faut le faire pour soi-même … Pas pour les autres !

RR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here