Retrouver une taille de guêpe, réduire son apport calorique ou combler une envie de sucre, on a tous 100 000 bonnes raisons de foncer tête baissée vers le rayon « LIGHT ». Et si on avait tout faux ?

Quelques petits kilos de plus sur la balance et ça y est : confiture, chocolat, fromage et fromage blanc finissent à la poubelle pour leur jumeaux plus « light ». Mais entre mise en garde sanitaire sur le faux sucre et fringales, nos produits allégés sont ils vraiment nos amis ?

Allégé, qu’est ce que ça veut dire ?

Tiphaine VerneauSelon la législation un produit allégé est un produit dont la teneur en un nutriment, sucre, graisse, ou en calories est réduite d’au moins 25  % par rapport au produit de référence. Et tout peut y passer, crème fraiche, confiture, mayonnaise, fromage blanc, glaces… et la liste est encore bien longue. Mais comme le souligne Tiphaine Verneau, diététicienne-nutritionniste et ostéopathe à Faa’a « allégé ne signifie pas sans calories ». 

les-produits-alleges_referenceAlors attention aux étiquettes ! Un seul nutriment « réduit » suffit pour obtenir le label si vendeur d’« allégé », autrement dit un produit peut très bien s’alléger de 25% de sucre mais s’alourdir de 20% de graisse ou inversement, ou faire disparaitre 30% de graisse et ajouter malgré tout 20% de calories en plus par rapport au produit de référence ! Le magazine 60 millions de consommateurs le démontre clairement : deux fois plus de sucre dans la vinaigrette Amora légère que dans la sauce Bénédicta Standard. Car, si l’Amora s’est allégée en graisse, niveau sucre c’est plutôt la catastrophe. « Légère », vous disiez ? Alors sans devenir parano, on garde l’oeil ouvert.

Une vraie drogue ?

Notre cerveau n’est pas dupe ! Voilà ce qu’ont découvert les scientifiques de l’Institute of Medical Research. Dans une étude parue dans la revue scientifique Cell Metabolism, ils démontrent les effets désastreux des édulcorants, jumeaux light du sucre. « Les faux sucres n’activent pas les circuits de la récompense comme les vrais. » Autrement dit : On en mange plus pour être « satisfait ».

«Cela crée une discordance entre cerveau et estomac. Le corps se prépare à recevoir du sucre et augmente son taux d’insuline, comme il n’y a pas vraiment de sucre dans l’estomac on entre dans une phase d’hypoglycémie, et pour compenser on grignote tout ce qui nous passe sous la main » explique Tiphaine Verneau. Et le calcul est scientifique : « Les édulcorants chimiques, substituts du sucre, stimuleraient l’appétit et feraient ainsi consommer jusqu’à 30% de calories supplémentaires. C’est comme si le cerveau disait au sujet qu’il n’a pas assez mangé, reproduisant le fait d’être affamé » l’étude australienne, publiée dans Cell Metabolism a de quoi nous faire fuir le rayon « light ».

Et sur la balance ça donne quoi ?

ob_dc7948_fatfree1Et sinon ça fait perdre du poids ? Si vous aviez encore un doute, la réponse est : NON.

C’est même le contraire. « Les produits light donnent trop bonne conscience » regrette Tiphaine Verneau « et souvent on craque plus tard ».

Comme quoi le mieux est toujours l’ennemi du bien, et ce ne sont pas nos amis scientifiques australiens qui diront le contraire. Car en plus de favoriser l’appétit, ils augmentent notre appétence pour le sucre et donnent l’impression qu’on peut s’accorder d’autres petits plaisirs. « Il vaut mieux se faire plaisir en pleine conscience. Un vrai bon bout de fromage, un carré de très bon chocolat, oui c’est plus riche sur le papier mais en réalité c’est un plaisir bien plus grand donc plus bénéfique pour le moral ! » conseille notre diététicienne, et on ne le sait que trop bien, le moral est souvent une des clés de la réussite d’un « régime ».

Manger mieux pour perdre plus semble rester la seule solution. Alors on passe son chemin devant le rayon « light » et on choisi de bons et beaux produits que l’on prend le temps de savourer vraiment !

 Et s’il vous fallait une ultime preuve pour abandonner le light : les produits allégés sont en moyenne 30% plus chers que leur version classique. Ainsi à défaut de mincir,…… vous pourrez toujours alléger votre porte monnaie !

Texte: Claire Boichot Allavena

Tiphaine Verneau:

Cabinet d’Ostéopathie et de Diététique-Nutrition

Tél: +689 89 52 26 27

tiphaineverneau@hotmail.fr