Samedi 13 octobre 2018 – Les fans de fitness et autres sportifs amateurs se sont réunis au stade Willy Bambridge afin de participer à la 14e édition du Tahiti Fitness Challenge Evian. Ils étaient plus de 1 000 participants à prendre part à cette grande fête du fitness et à braver les différents programmes préparés par les coachs participants ! En effet, ils étaient plusieurs coachs à participer bénévolement à cet événement désormais incontournable dans le milieu du fitness. Pour cette année, les élèves du BPJEPS métiers de la forme, en passe de devenir de futures coachs ou fitness trainer, ont animé la première partie de cette journée.

Nos jeunes futurs coachs ont ainsi animé un circuit consistant à faire une course ponctuée de divers ateliers : quelques secondes de « planche abdominale », quelques mètres en course en sac, remplissage d’un sac de cocos puis course vers l’arrivée… Un programme qui a vraisemblablement ravi le public.

Les coachs professionnels de la place ont ensuite pris le relais en proposant divers cours « Les Mills » comme le BodyAttack ou encore le BodyJam, le tout dans une ambiance de folie.

On peut d’ailleurs féliciter les organisateurs de ce challenge qui chaque année réussissent à mettre en scène un véritable show fitness. Mais le Tahiti Fitness Challenge, c’est aussi une action caritative comme le souligne Nélanie Clark, présidente de l’association éponyme.

Interview de Nélanie Clark

Un bilan de cette journée ?

Cette année on a débuté l’événement à 13H avec un circuit challenge. Au niveau des inscriptions, par rapport à l’année dernière, on a quadruplé le nombre d’inscrits. Le public a vraiment adoré le circuit challenge. Il y a eu un réel engouement pour cette première partie. Les gens commencent à aimer le challenge et ils osent le faire. Ensuite à 16h, on a enchainé avec le fitness, donc le concept traditionnel du TFC. On est plutôt satisfait de cette édition.

Peux-tu nous en dire plus de ce fameux circuit challenge ?

L’année dernière on avait déjà commencé à mettre en place ce nouveau programme. On voulait voir si ça allait plaire aux gens. Cette année on a profité de la participation des stagiaires du BPJEPS qui sont actuellement en formation. Ils ont mis en place les différents ateliers du challenge.

Quel est le but du Tahiti Fitness Challenge ?

On a deux objectifs, le premier c’est de récolter des fonds pour la Ligue contre le cancer pour soutenir les malades polynésiens, le deuxième c’est vraiment d’inciter les gens à avoir une activité physique. Le taux d’obésité ici en Polynésie est très élevé, il faut pousser les gens à faire de l’exercice physique. Pas forcément du fitness, cela pourrait être de la marche ou tout autre activité physique.

Grâce à la participation au TFC, ils ont ensuite l’occasion d’aller essayer une salle pendant trois jours, pour voir ce qui s’y passe. On essaye de les inciter à pousser la porte d’une salle et ainsi être entrainés par le mouvement, par le collectif, tout ça pour inciter les gens à bouger un minimum. Aujourd’hui, on se rend compte qu’ils veulent bien bouger. On y ajoute un geste pour la Ligue contre le cancer, pourquoi pas, c’est bien.

Des remerciements ?

Je voudrais remercier tout le public qui est là tous les ans. En moyenne, on est à 1200 personnes chaque année. J’aimerai surtout remercier toutes les salles de fitness qui participent bénévolement à ce grand événement. Je remercie les coachs et tous les sponsors. Cette année, on a eu des donateurs qui n’ont même pas voulu être présents visuellement sur le site, c’était juste pour la cause. Aujourd’hui, on arrive à sensibiliser les gens et les sponsors pour se mobiliser pour la Ligue contre le cancer.

Interview de Heitiare Tribondeau, stagiaire BJEPS et gérante de salle

Heitiare, première participation en tant que coach ?

C’est la deuxième fois que je monte sur scène pour cet événement. J’avais participé l’année dernière juste avant d’avoir ma fille. Cette année, j’ai la chance de participer avec tous les élèves de ma promo du BPJEPS. On était donc beaucoup à faire bouger le public, ce qui a donné une superbe ambiance sur scène !

Comment as-tu trouvé cette édition ?

Dans l’ensemble c’était très bien. On s’est bien amusé. On a essayé de faire quelque chose de nouveau en faisant un grand cercle sur le terrain avec le public. On ne pensait pas mobiliser tous les participants mais au final, tout le monde a joué le jeu. C’était génial, le public était vraiment à fond !