Samedi 22 octobre 2016 – Tahitian Spartan, la jeune marque de vêtement, peut être fière de son premier événement. Le Tahitian Spartan Contest a réuni pas moins de 74 trios de « spartiates » hommes et femmes, soit 222 athlètes prêts à en découdre sur le fameux parcours du Belvédère de Pirae.

Lire aussi: Le Tahitian Spartan Contest, un événement inédit

C’est une véritable marée jaune et verte qui a envahi le Centre médico-scolaire de Pirae peu avant 8h, heure du départ. Après les derniers préparatifs et un bon échauffement, ce sont les hommes qui ouvrent le bal puis s’en suivront les catégories femmes et mixtes, direction l’héliport du Belvédère de Pirae.

Lire aussi: Tahitian Spartan Contest: les conseils de pros

Chaque équipe avait décidé d’aller à son rythme. Si la distance à parcourir, pouvait être considéré comme assez « courte » pour les spécialistes du running, la course n’en est pas moins difficile et intense pour certains, surtout si elle est agrémentée d’exercices sur 4 ateliers. Certains avaient décidé de prendre les devants dès le début. C’est le cas de Maranui Aitamai, Yoann Mornet et Ahiti Teriitaumihau. Cette équipe de coureurs expérimentés allaient montrer leur savoir-faire en matière de course à pieds. Après 44 minutes de course, notre équipe de champions allaient être les premiers vainqueurs de cette première édition du Tahitian Spartan Contest.

4q9a4913La parole à Maranui Aitamai, vainqueur chez les hommes.

« C’était une belle course, bien organisée. Faut dire que le parcours avantageait pas mal les coureurs, du coup, on s’est bien débrouillé. On a géré l’écart et à chaque workout, on prenait notre temps. Cela nous a permis de gérer notre avance. Le concept de cette course est vraiment pas mal. Je pense qu’on se rapprochera tout doucement vers des courses à obstacles, donc ça promet pour l’avenir!

 

Tous leurs poursuivants allaient arriver à une minute d’intervalle. Après 6,5 km de course, 20 pompes, 20 squats, 10 burpees et 10 mètres de fentes, les participants tirent un bilan positif du premier événement de ce genre. Même son de cloche de la part des organisateurs.

Retrouvez notre reportage vidéo dans un prochain article.