Teremu Touatekina et Mickael Galera

Les deux meilleurs Tahitiens des Crossfit Games 2018

Pendant cinq semaines, du 22 février au 22 mars, les deux Tahitiens Teremu Touatekina et Mickael Galera ont participé aux épreuves qualificatives pour les Crossfit Games régionaux. Cinq jeudis de suite, ils ont dû réaliser une série d’exercices de musculation, de cardio et de gymnastique, filmés chez eux et jugés par les organisateurs des Crossfit Games. Cinq « Work Out Day » (WOD) avec pour objectif de terminer parmi les trente meilleurs de la zone Pacifique pour participer au grand rassemblement régional en Australie au mois de mai. Ils ne se sont pas qualifiés, mais ils ont considérablement amélioré leurs performances de l’an dernier. Teremu Touatekina, 25 ans, a terminé 102e de la zone, contre 235e en 2017. Et Mickael Galera, 30 ans, a fini 170e, contre 300e en 2017. Plus de 120 places gagnées par chacun de ces deux athlètes, qui sont devenus cette année les deux meilleurs Polynésiens dans ce classement. Nous les avons rencontrés dans leur salle d’entraînement, Varua Crossfit à Titioro à Papeete.

Nos deux champions font également parti du team Aito Sport.

Teremu Touatekina, 103e de la zone Australie

« Peut-être qu’on va être les premiers Tahitiens aux régionaux »

Comment as-tu trouvé les épreuves cette année ?

Le niveau s’élève chaque année. Déjà, sur le premier WOD (18.1), ça a débuté avec du rameur et j’ai souffert parce que c’est mon point faible, comme je suis petit et que le tirage ce n’est pas trop mon truc. Le deuxième WOD (18.2), j’ai réussi à remonter un peu dans le classement. Au troisième WOD (18.3), il y avait 800 double under (sauts à la corde) et j’ai eu du mal. Le WOD 18.4, n’en parlons pas ! Je me suis rattrapé au WOD 18.5 : c’était des thrusters avec des pull-up, chest to bar, et là j’ai pu bien me placer dans le classement.

Quelle a été l’épreuve la plus difficile ?

Le 18.3 avec les 800 double under parce que c’était beaucoup de cardio et j’ai eu vraiment du mal. Et le18.4, parce qu’il y avait des deadlift, et c’est aussi mon point faible.

Tu as quand même gagné plus de 120 places ?

Je suis content. On s’entraîne à fond. C’est vrai que suis mieux classé cette année. Et c’est le but de progresser encore l’année prochaine. Et peut-être qu’avec le pote Mickael on va être les premiers Tahitiens à participer aux régionaux. On verra bien. Comme ici, le niveau est élevé notamment avec Crossfit Pop. Roniu et John Aiamu, ils sont forts. C’est difficile de haru (s’emparer du pouvoir) contre eux.

Tu t’entraînes combien de temps par semaine ?

Depuis deux ans que j’ai mon travail de boulanger, je tourne à un entraînement par jour. Je fais toute ma séance en une fois : j’arrive à 14 heures et je rentre à 20 heures, tous les jours. Les copains font en deux fois, mais moi je travaille tôt le matin donc je ne peux pas m’entraîner le matin.

Mickael Galera, 235e de la zone Australie

« Il faut que j’en mange cette année pour m’améliorer »

Qu’as tu ressenti pendant ces cinq WOD ?

C’était assez long.  Il faut toujours rester concentré. Pour le premier, il y avait du rameur, il fallait gérer et puiser au fond de soi. Pour le deuxième, il y avait un complexe avec des dumble, c’était difficile parce que ça pompait beaucoup au niveau des jambes. Ensuite, il fallait faire un clean squat avec une charge maximale, ce qui n’est pas mon point fort mais j’ai battu mon record. Au troisième, il y avait 800 double under, donc 1600 sauts à la corde à enchaîner en très peu de temps. Ça bouffe au niveau des mollets. C’est le WOD où on a perdu des points au classement. Le 18.4 était mon point fort cette année avec un deadlift et des hand-stand-push-up où j’ai pu tirer mon épingle du jeu et gagner quelques places. Et le 18.5, le thruster où Teremu a excellé.

Quel est le point faible sur lequel tu dois travailler ?

Mon point faible est au niveau des jambes. Sur les charges lourdes, je ne suis pas à mon top. Donc les thrusters, les back squat, il faut que j’en mange cette année pour m’améliorer. Mon point fort est plutôt la gymnastique. Tout ce qui est barre, hand-stand-push-up, marcher sur les mains, etc.

L’objectif pour l’année prochaine ?

Mieux se classer pour les régionales. Ici, ce qui serait bien aussi serait de participer aux WOD en team. Il faut des filles pour cela.

Tu t’entraînes combien de temps à la salle Varua Crossfitt ?

Je suis infirmier au Taaone donc je fais des gardes de 12 heures. Ma priorité c’est le travail et ensuite les entraînements. Les jours où je travaille, j’essaie de faire deux heures. Les jours où je ne travaille pas, j’essaie de faire six heures.

Texte : Benoît Buquet

SUGGESTIONS TAHITI FIT STORE