Nous sommes parti à la rencontre de Teura Kimitete Temarii. Cette maman de deux enfants a remporté l’IFBB Tahiti Nui Cup 2105, en catégorie Miss Bikini, au mois de septembre dernier. En attendant sa prochaine compétition, qui se déroulera en Australie au mois de mars 2016, Teura vit pleinement sa vie de Miss bikini, maman et femme active.

Portrait d’une super maman!

Tu as remporté la Tahiti Nui Cup 2015. Quelles ont été tes premières impressions au moment du verdict des juges ?

Beaucoup d’émotions et surtout, j’ai ressenti un grand soulagement car c’était mon objectif de remporter cette victoire. J’ai été très émue d’entendre les personnes crier mon nom jusqu’à en perdre la voix. Les juges IFBB ont vite fait le tri des filles qui étaient préparées physiquement ou pas.

On suppose que ta préparation a été très dure, peux-tu donner les détails de tes entrainements et de ta nutrition ?

Avoir un corps « fit » cela demande de la rigueur, du travail et de la persévérance. Donc c’est beaucoup d’effort à fournir. J’ai appris de nouvelle méthode d’entrainement avec mon préparateur et grâce à ça, j’ai réussi à progresser.

Tous les jours, j’ai des entrainements ciblés pour chaque groupe musculaire sur 4 séries, pour 10 ou 20 répétitions.

Au niveau de mon alimentation, ma diète était ajustée au jour le jour, donc les quantités de glucides et de protéines variaient tous les jours.

Exemple:

  • Repas 1 : Un fruit ou féculent, blanc d’œuf
  • Repas 2, 3, 4, 5 :

Source de protéine (blanc de poulet, poisson), féculent (riz, patates douces), légumes verts et huile d’olive.

Comment s’est déroulée la compétition ?

Il y avait une très bonne ambiance dans les coulisses. Il n’y avait pas du tout de tension. Avec les autres athlètes, on parlait beaucoup et surtout, on partageait notre expérience. Lorsque j’étais dans les coulisses, je stressais à mort mais je n’avais qu’une envie, c’était de monter sur scène pour en finir (rires).

Je tiens à féliciter tous les athlètes. Cela a été très difficile pour tout le monde. Monter sur cette scène après des mois d’entrainements acharnés et un régime drastique, ce n’est pas donné à tous et c’est déjà une réussite en soi. BRAVO !

Tu repars pour l’Australie pour la deuxième fois. Comment s’était déroulée la première fois ?

La compétition en Australie s’est bien déroulée même si je ne suis pas arrivée dans le top 10. J’ai pu me rendre compte du niveau international et cela m’a permis de progresser d’une certaine manière.

Les compétitrices que j’ai pu rencontrer là bas sont très expérimentées. Elles ont un corps athlétique et très musclé, et elles maîtrisent parfaitement les poses. Elles sont très à l’aise sur scène.

Pour 2016, je ferai en sorte d’être prête.

On peut dire que tu es devenu une athlète de haut niveau, n’est-ce pas trop dure de gérer entrainement, nutrition, vie professionnelle et vie de famille?

J’essaye de faire la part des choses et de me donner à fond dans chaque aspect de ma vie. A la maison, je suis comme toutes les autres mamans. Je prépare le goûter de mes enfants, je fais la cuisine, on mange en famille mais bien évidemment, je mange mon plat diète que j’ai préparé à l ‘avance.

Parfois c’est très dur mentalement mais quand j’ai un objectif à atteindre, je le fais. Et j’ai la chance d’avoir un mari génial qui me soutient du début à la fin. Il accepte et me laisse vivre ma passion. Sa présence est importante car on forme une vraie équipe et on s’on organise du mieux qu’on peut. Ma famille et mes amis me soutiennent également. Mes parents, de là où ils sont, doivent être fières moi.

Le fitness est aujourd’hui plus qu’une passion, c’est un choix de vie. Cette vie m’apprend chaque jour à m’apprécier et à m’épanouir. Voir mon corps se transformer est une grande satisfaction et le fait d’être maman l’est encore plus. J’ai toujours voulu ressembler aux fitness models et aujourd’hui j’en suis une, du moins à notre niveau. J’espère motiver les jeunes et les mamans.

Je tiens à remercier mes partenaires qui m’apportent un soutien considérable. Grâce à Roberto Gym, je peux m’entrainer efficacement. La boutique Les 5 éléments m’apporte tous les complémentaires alimentaires dont j’ai besoin (vitamines, protéines, acides aminés) et me donne des conseils sur la nutrition. Je remercie Fitness Island pour les tenues de compression de la marque Virus. Ces vêtements en biocéramique sont connus pour améliorer la circulation sanguine, la réparation et la régénération des tissus surchargés.

Et un grand merci à ma team, la Team Local Beast, et à l’IFBB.

Quel est le secret pour être Miss Bikini?

Les compétitions Bikini Fitness, ne sont pas des compétitions « Miss Plage ». Il faut avoir un corps athlétique. Pour cela, il n’y pas de secret, il faut s’entraîner dur et avoir un régime alimentaire adapté.

Il y a beaucoup de jeunes qui se lancent dans ce sport, on l’a vue notamment avec Anaëlle 18 ans. Quels conseils pourrais-tu leur donner?

Mesdemoiselles, je vous invite à vous lancer. C’est un sport qui est dur mais qui est aussi très enrichissant. Il faut avoir de la volonté et s’entraîner durement. Inscrivez-vous à l’IFBB et si vous persévérez, vous pourrez participer à de grandes compétitions internationales comme l’Arnold Classic.

Si j’avais une fille, je la motiverai !

Le dernier conseil : Rester « Humble ».