Tahiti-fit.com est parti à la rencontre de Teura Temarii lors d’un entraînement matinal. En effet, il a fallu se lever très tôt pour réaliser ce portrait. Teura débute son entraînement à 4h45, autant dire que l’on a affaire à une athlète déterminée.

Compétitrice en catégorie miss bikini, elle a fini troisième lors de la IFBB Tahiti nui cup 2014, comptétion qui s’est déroulée le 6 septembre dernier (voir article). Elle a décidé de participer à l’Arnold Classic Australia 2015 aux côtés de Mirna Bonno, victorieuse lors de cette compétition.

Ce matin là à Tahiti Gym, c’est sous la direction de son coach, Marie-Louise Soenarman, que Teura s’élance dans son entraînement intensif. Ce n’est qu’une fois son entraînement terminé que notre championne a bien voulu répondre à nos questions.

Teura Temarii en bref

Age: 36 ans
Taille : 1.68m
Catégorie : Bikini Fitness
Poids hors-saison: 57 kgs
Poids en compétition: 54 kgs
Début dans la musculation: Novembre 2013
Palmarès: 2ème IFBB Open Polynésie 2014, 3ème IFBB Tahiti Nui Cup 2014
Salle: Tahiti Gym
Autres sport : Fitness

Interview

Teura, cela fait combien de temps que tu es dans le fitness et la musculation, et pourquoi s’être lancée dedans ?

Avant de débuter la musculation, je ne faisais que du fitness  et ce depuis des années. Je pratiquais des cours « Les Mills » dans différentes salles de gym de la place (Xtrem Gym et Vital California).

Puis en 2013, je me suis lancée dans un nouveau challenge, le Insanity T25, que la salle XTREM GYM  proposait. Ce programme, combiné au grit force et au body pump, a aidé à affiner ma silhouette, à dépasser mes limites, et tout cela en seulement 2 mois. A partir de ce moment là, mes amis et mon entourage familial m’ont incité et encouragé à concourir à la IFBB Open Polynésie en mars dernier, dans la catégorie Miss Bikini.
J’ai quand même beaucoup réfléchi avant de me lancer. Faire de la musculation, suivre un régime alimentaire stricte, affronter le regard des gens, tout ça était nouveau  pour moi, il fallait que je m’adapte d’autant plus que je suis également mère de famille.
Fin novembre 2013, j’ai commencé mon nouveau challenge, j’ai donc débuté ma préparation dans une salle spécialisée en musculation, TAHITI GYM.

Tu concoures dans la catégorie Miss Bikini, peux-tu nous expliquer brièvement ce que c’est et quels sont les critères ?

Le Bikini fait concourir des filles au physique athlétique et tonique, vous n’y trouverez donc pas de filles trop musclées, mais au contraire des silhouettes galbées et féminines.

De nombreuses femmes appréhendent de faire de la musculation, de peur d’être trop musclées, que pourrais-tu leur dire pour les rassurer ?

Pour ma part, la discipline bikini fitness, reste toujours dans la féminité. On n’a pas un volume musculaire important, les muscles paraissent juste fermes et toniques.
Cette catégorie démontre que la pratique de la musculation, avec une préparation adéquate, permet d’avoir une silhouette pas trop musclée et dessinée selon nos choix.

Teura, parlons un peu plus de toi et de ta préparation

Je m’entraîne 5 fois par semaine, le matin de bonne heure à 04h45. Je suis coachée par Marie-Louise Soenarman, gérante de Tahiti Gym et qui est aussi une grande compétitrice dans une autre discipline. Je suis également un régime alimentaire stricte basé sur une répartition adéquate des protéines, des glucides et des lipides. Ce programme est délivré par mon préparateur physique Jerry Yeung.
Marie-Louise m’entraîne sérieusement toute l’année, et consacre beaucoup de son temps dans ma préparation, sachant qu’elle se prépare elle-même pour une autre discipline. Le résultat est son maître-mot.
Je tiens à la remercier pour ce temps précieux qu’elle me consacre.
Niveau exercice, j’affectionne tout particulièrement le squat à la barre. Pour moi c’est le meilleur exercice pour tonifier les muscles des fesses et la partie postérieure des hanches.  Pour les cuisses, je fais du leg press, des fentes avec haltère.
Pour les épaules et trapèzes, j’exécute des exercices tels que les élévations latérales avec haltère, élévations frontales avec haltères, développé militaire barre guidée, etc… J’étale tous ces exos dans la semaine.

Pour se lever à 4h00 et aller à la salle, il faut être motivé, quelle est ta source de motivation ?

04h00 du matin, oui j’avoue que c’est de la folie pour la plupart des gens (rires).
Mais quand tu veux atteindre un objectif, les horaires ne comptent plus, au contraire tu t’adaptes.
Auparavant, j’avais déjà cette habitude d’être à 4h00 en salle de sport.

Tu as fini 3ème lors de la IFBB Tahiti Nui Cup 2014, quelles ont été tes impressions lors de la remise des médailles ?

Comme tout le monde on vise la plus haute marche du podium et c’est le but. J’ai obtenu la 3ème place de la IFBB Tahiti Nui Cup 2014, j’en suis fière car j’avais peur de ne pas être sur le podium après tous ces efforts fournis à la salle.

Quelle est la prochaine étape pour toi au niveau de la compétition ?

Ma prochaine étape est l’Arnold Classic Autralia 2015 en bikini fitness.
J’aimerai avoir une expérience en dehors de la Polynésie et rencontrer des athlètes de haut niveau.

Teura, jusqu’où veux-tu aller ? Quelles sont tes ambitions ?

Selon la volonté et le mental dans les mois qui viennent, mon but est d’obtenir le corps athlétique dont je rêve, c’est-à-dire avoir une silhouette galbée et toujours féminine.

Pour finir, quels conseils donnerais-tu aux nombreuses femmes qui s’intéressent de plus en plus au fitness et à la musculation ?

Il faut de la volonté et du mental pour pratiquer cette discipline, et il est préférable d’avoir  le consentement de son conjoint si on est en couple.
Il faut avoir du courage pour défiler en bikini et surtout pour affronter le regard des gens.
Ce sport c’est plus qu’une passion, c’est un choix de vie, il faut un total dévouement dans les entraînements et la nutrition afin d’atteindre ses objectifs.

RLF

www.tahiti.fit.com

[wonderplugin_carousel id= »19″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here