La prétendante polynésienne au titre de Miss France s’envole le samedi 12 novembre pour la France. Dans sa valise, elle a glissé le programme sportif de son coach René pour pouvoir assurer mentalement et physiquement le jour J. Le grand soir c’est le 17 décembre à l’Arena de Montpellier. Les téléspectateurs pourront suivre l’élection en direct sur TF1.

Miss Tahiti a 22 ans, elle a été élue en juin dernier à Papeete. Depuis, elle n’a qu’un seul objectif : remporter la couronne de Miss France le 17 décembre prochain. En plus d’une préparation à la prise de parole et à la culture générale, Vaea Ferrand a suivi un entraînement sportif auprès de son coach, René. Les séances avaient lieu une fois par jour dans une salle du Vaima Fitness Club.

tahiti-fit-sujet-vaea-1Comme chaque année, René qui suit les Miss depuis six ou sept ans regrette « le manque de temps. Entre l’élection à Papeete et le début des entraînements il y a toujours un certain temps pendant lesquelles les filles se laissent un peu aller. Elles se reposent après une longue préparation, ce qui est tout à fait normal. Mais elles prennent un peu de poids, il y a un  relâchement musculaire dû au manque d’activité physique ».

Lire aussi: René Châtelain: De la gendarmerie au fitness

tahiti-fit-sujet-vaea-3Vaea Ferrand, « qui n’est pas une grande sportive à la base est tout de même persévérante et régulière ». Elle a suivi les conseils de son coach au plus près. Pour les miss, René propose des entraînements qui « mixe cardio et renforcement musculaire à raison d’une séance par jour parfois deux fois par jour, cinq fois par semaine ». En pratique, Vaea Ferrand n’a pas pu assister à tous les rendez-vous mais presque. Quand elle avait le temps elle allait aussi courir le soir sur le front de mer.

tahiti-fit-sujet-vaea-4Le programme de la miss de ces dernières semaines consistait en un circuit alterné de 12 exercices à faire trois ou quatre fois d’affilé. Parfois, un peu de machine pour le haut et le bas du corps. L’idée ? « Perdre du poids et travailler le shape », répond René, « même si en général les miss au départ sont en général assez mince ».  Vaea Ferrand a affiné et raffermi sa silhouette. Quand à connaître le poids perdu… difficile. « Je ne travaille pas avec la balance », indique le coach, « c’est un principe, la balance n’est pas une amie, je me fie à mon œil et pour les sportifs, le meilleur indicateur ce sont les vêtements. »

Lire aussi: Le FitRace, le nouveau cours du Vaima Fitness Club

Parmi les exercices du circuit, Vaea Ferrand faisait de la chaise romaine, des squats isométriques, des jumpings jack, des gainages de hoover, des pompes, des dips, des travaux de fentes dynamiques et gainage latéral associé, des courses genoux… Le circuit a été conçu pour pouvoir être répété dans de petits espaces. Miss Tahiti va pouvoir poursuivre l’entrainement dans sa chambre hôtel jusqu’au jour J.

À quoi ça sert ?

La chaise romaine pour un travail complet du haut du corps, bras, triceps et biceps, épaules, travail abdominal et pectoral. L’entraînement isométrique consiste à contracter les muscles pendant une période sans en changer la longueur, le muscle reste contracté et immobile. Le jumping jack, un exercice complet pour muscler l’ensemble du corps tout en brûlant les graisses. Les dips pour travailler le buste. Les fentes pour sculpter les jambes et galber les fesses.

 

Delphine Barrais