Le Vaiava Lagoon Club est installé pk 17,5, à Punaauia. Il propose, dans le lagon, des activités pour tous les âges. De l’aqua’safe à partir de 3 ans à l’aqua’boxing pour les adultes en passant par la plongée, la natation et le fitness. Un trio assure les séances d’entraînement. Élisabeth Gallardo s’occupe de la partie fitness, training et boxing.

« On a plusieurs activités pour différentes tranches d’âge et différents niveaux », indique Élisabeth Gallardo du Vaiava Lagoon Club. « L’idée c’est vraiment de profiter du cadre. On est parti du principe qu’à Tahiti on a la chance d’avoir un beau lagon, autant en profiter au maximum. »

Au Vaiava Lagoon Club ils sont trois. Avec Élisabeth Gallardo, alias Elis, il y a Arnaud, le fondateur « qui s’occupe de la partie natation et plongée » et Wendy « pour la plongée ». La plongée est possible dès 6 ou 7 ans. « On s’adapte en fonction des capacités et des envies de l’enfant. Pour ça on fait des combi, des duos adulte-enfant. »

Enfants et adultes peuvent par ailleurs suivre des cours de natation, d’apprentissage et de perfectionnement et profiter de séances d’aqua’relax. Les enfants peuvent commencer dès 5 ans pour découvrir les techniques de nage. « L’âge de commencement dépend vraiment de la motricité de chacun et chacune. » Les femmes enceintes, quant à elles, ont droit à des sessions d’aqua’bumb, spécialement conçues pour elles.

Le Vaiava Lagoon Club a ouvert en décembre dernier « à l’occasion du Téléthon ». Depuis, le trio de coachs assure des séances hebdomadaires pour les enfants et les adultes. Pendant des vacances scolaires, il propose des stages. Au programme de ces stages se trouvent des activités dans le lagon mais aussi des activités manuelles, des jeux sur la plage…

De 3 ans à …

Élisabeth Gallardo s’occupe plus précisément de l’aqua’safe. « C’est une activité à destination des enfants dès 3 ans. À cet âge, techniquement on ne peut pas apprendre la natation, les enfants ne savent pas coordonner leurs gestes. En revanche, ils peuvent apprendre à se débrouiller dans l’eau, à se déplacer en toute sécurité, à être à l’aise. » l’aqua’safe est une activité qui permet de rendre autonome les enfants dans l’eau dès e plus jeune âge.

Elle anime aussi des séances d’aqua’fit, d’aqua’traning, d’aqua’running et d’aqua’boxing. « En séance d’aqua’fit, on sculpte son corps : bras, abdos, jambes, fessiers, adducteurs… J’aime bien faire un groupe de muscles par séance et, de temps en temps, une grosse séance globale. »

L’aqua’training consiste en un circuit avec alternance de partie « tranquilles » et de parties « à fond ». Les pratiquants travaillent les bras, les jambes, les abdos. Élisabeth Gallardo précise qu’elle utilise du matériel pour ses séances. « Le Vaiava lagoon Cub s’est doté de frites, de ballons qui ne sont pas lestés mais légers et… de gants de boxe pour l’aqua’boxing. » Une pratique qu’elle est la seule à proposer sur le territoire.

Aqua’boxing, une première sur le territoire

L’aqua’boxing est une nouvelle pratique. « C’est de la boxe améliorée, ou plutôt adaptée en milieu aquatique. On peut enchaîner des uppercuts, faire des ronds dans l’eau au lieu de frapper un sac, enchaîner des chorégraphies. » Les pratiquants répètent des mouvements qui utilisent l’eau et sa force pour travailler leurs muscles.

Élisabeth Gallardo, maître nageur depuis 21 ans, est arrivée il y a peu sur le territoire. Elle a travaillé 14 ans au bassin municipal de Saint Cannat (près d’Aix-en-Provence en France). « J’étais chef de bassin, c’est-à-dire que je manageais une équipe de3 ou 4 personnes », précise-t-elle. Elle ajoute : « pour une association j’animais aussi dans une piscine municipale des cours d’aquagym pour femme enceinte, des séances bébé nageur et aquapalme ».

Elle a aussi fait ses armes dans un bassin privé à Avrons (près d’Aix-en-Provence). « Un tout petit village où j’ai pu mettre au point les séances d’aqua’safe, d’aqua’fitness, d’aqua’training et d’aqua’boxing. » Des séances qu’elle a adaptées au lagon de Tahiti.

Contacts

Facebook : Vaiava Lagoon Club

Tél. : 87 32 25 26 ou 87 71 33 26

Texte : Delphine Barrais