Le bodybuilding est un sport qui impressionne le public, non seulement par le physique de ses athlètes, mais surtout par la rigueur et la discipline qu’exigent ce sport. En effet, les sacrifices, au niveau de la nutrition et de l’hygiène de vie, dont ces athlètes doivent faire preuve, forcent le respect. Certains de ces sportifs poussent ces sacrifices à l’extrême afin de transformer leur corps en un temps record.

Vincent Carreau fait partie de cette catégorie d’athlète. Ce compétiteur IFBB Tahiti a suivi une préparation intensive pour perdre plus de 40kg en 6 mois! Oui chers lecteurs, vous avez bien lu, Vincent a perdu plus de 40kg afin de monter sur scène et participer à une compétition de bodybuilding. Le résultat de cette transformation nous laisse sans voix.

Tahiti-fit.com a rencontré ce bodybuilder, au mental hors-norme, lors d’une séance d’entraînement et a bien voulu répondre à nos questions.

 

Vincent en bref

Age : 32 ans
Poids hors saison : 85 kg
Poids en compétition : 78 kg
Année de début dans la musculation : 2005 à 2007, puis début 2013 à aujourd’hui
Palmarès : 1er natural univers bodybuilding (junior) en 2007 INBA
3ème open Polynésie 2014
2ème Tahiti nui cup 2014
Salle : Tahiti gym
Coach : Jerry Yeung
Autres sports : bodyboard et jiu jitsu
Citation favorite : « Your workout is my warm up »

 

Vincent, cela fait combien de temps que tu fais de la musculation et pourquoi s’être lancé dans ce sport ?

J’ai commencé la musculation en 2005 jusqu’en 2007, puis après plusieurs années d’arrêt, j’ai repris en mars 2013 jusqu’à aujourd’hui. Je me suis lancé dans ce sport surtout pour sa rigueur et pour un bien-être physique et mental.

En regardant cette photo « Avant/Apres », on se dit mais comment est-ce possible de perdre autant en si peu de temps et surtout de « bien perdre » ! Parles nous de cette photo.

Alors pour commencer, je tiens à dire qu’il ne m’a pas été évident de perdre tout ce poids en si peu de temps. J’ai pris beaucoup de poids du à mon départ en métropole comme on peut le voir sur la photo de gauche et j’ai atteint les plus de 120kg et après une préparation intensive de 6 mois je me suis retrouvé a 77kg pour mon poids de compétition.  Mon déclic a vraiment été de voir la compétition de la IFBB Tahiti Nui Cup 2013 1ère édition où j’ai participé en tant qu’officiel. C’est en voyant les compétiteurs sur la scène que j’ai vraiment eu l’envie de revenir à la compétition.

Justement pour atteindre un résultat pareil, il faut une diététique pointue et un entrainement intensif. Peux tu nous donner une journée type ?

Oui c’est vrai que j’ai eu un programme de nutrition bien spécifique et adaptée pour ma préparation : trois principaux repas plus une petite collation. Je m’entraine en « split système » cinq fois minimum par semaine en utilisant le plus souvent des mouvements en super série, ce qui me fait une moyenne de 5 heures par jour (en préparation). Seuls la rigueur et le temps payent et de même pour les entrainements.  Et il me faudra faire preuve encore de patience et redoubler d’efforts pour atteindre mon objectif final.

Répartition alimentaire en période de sèche:

– 200g de viande (blanc de poulet, viande de bœuf, poisson,…) et 150g de féculents le matin

– 200g de viande et 150g de féculents le midi

– 200g de viande et 150g de féculents un soir sur deux

Tu es coaché par Jerry Yeung, préparateur connu et reconnu dans le milieu du bodybuilding local. Son coaching a-t-il été déterminant dans cette perte de poids ? En quoi fait t-il la différence ?

Oh oui!! C’est vraiment grâce à lui que j’ai pu atteindre mon objectif premier qui était de retrouver un poids correct. C’est grâce à sa grande expérience dans la compétition de haut niveau, dans la préparation physique et la nutrition sportive de pointe que beaucoup d’athlètes comme moi en sommes là aujourd’hui. Et je l’en remercie encore aujourd’hui. Jerry ne fait pas que nous préparer mais ils nous inculques aussi les valeurs de ce sport et les démarches cohérentes à suivre pour réussir dans cette discipline très difficile et beaucoup montré du doigt.

Vincent tu n’as pas perdu du poids juste pour perdre du poids mais pour participer à une compétition de bodybuilding. Tu es compétiteur Ifbb Tahiti en men’s classic. Peux-tu nous expliquer les critères de cette catégorie ?

Alors le men’s classic bodybuilding ou (olympique bodybuilding) est une toute jeune discipline dans laquelle l’athlète, contrairement au bodybuilding ; n’est pas classé que par sa catégorie de poids mais aussi par sa taille. Cette discipline est une très bonne introduction au bodybuilding pour les personnes, comme moi, qui n’ont pas encore acquis une certaine masse et une maturité musculaire. En ce qui concerne les posings nous avons les mêmes poses imposées, les mêmes quarts de tours ainsi que les mêmes critères de jugements que dans le bodybuilding.

Cette année tu as participé à 2 compétitions Ifbb. Quel a été ton résultat à ces deux compétitions ?

J’ai fini à la troisième place pour le IFBB Open Polynésie 1ère édition qui s’est déroulé au mois de mars dernier et pour ma deuxième compétition qui été la IFBB Tahiti Nui Cup deuxième édition, je suis monté sur la 2ème marche du podium, ce qui me rend très heureux.

Penses-tu continuer l’année prochaine ? Quel est ton objectif ?

Oui j’ai vraiment envie de continuer de nombreuses années encore. Ce sport me passionne. J’ai pour objectif  premier de pouvoir m’améliorer et d’évoluer avec le temps. Et pour atteindre cet objectif, il me faut poser des buts précis : participer aux deux événements locaux principaux (IFBB open Polynésie 2015 en début d’année ainsi que le prochain IFBB Tahiti Nui Cup 2015) et voir plus si mes résultats me le permettent.

C’est bien connu que dans ce sport il faut avoir un mental d’acier, et on a déjà pu voir que tu étais plus que déterminé. Quel a été ta source de motivation ? Qu’est-ce qui te fait te lever du lit pour aller t’entrainer ?

Je pense que ma motivation a été de voir les autres compétiteurs locaux et étrangers. J’aime la compétition car elle nous permet de voir notre évolution et de repousser petit à petit nos limites dans ce sport. Sport, et je veux insister sur ce point, qui est très long et très dur, surtout en ce qui concerne la nutrition où l’on doit être vraiment le plus stricte possible.

Penses-tu que le bodybuilding est accessible à tout le monde ?

Pour être franc, non je ne pense pas. C’est une discipline et un mode de vie dans laquelle il faut faire preuve d’intransigeance dans ses entrainements et sa nutrition pour des résultats souvent très long à obtenir. Comme tu le disais ci-dessus il faut vraiment être prêt mentalement avant de se lancer dans ce sport. L’amalgame entre musculation et bodybuilding est très souvent faite, or la pratique de la musculation est bien différente du bodybuilding. La pratique de musculation est un sport de loisir alors que le bodybuilding est un sport à part entière.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer dans le bodybuilding ?

Comme dit précédemment, il faut d’abord être prêt mentalement. Ensuite, je dirais juste qu’il faut être patient et laisser les choses évoluer avec le temps. Avoir une bonne nutrition et avoir une grande régularité dans ses entrainements car c’est là que la progression réside.
J’espère vraiment qu’un jour la Polynésie comptera un grand nombre d’athlètes de qualité dans ce sport qui ne demande qu’à se développer.

 

[wonderplugin_carousel id= »30″]

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here