Assouplir les articulations, échauffer les muscles, mieux respirer, se détendre, améliorer sa concentration… Les bienfaits du yoga sont aujourd’hui connus et reconnus. Si tu hésites encore à l’intégrer dans ta routine sportive, attention, Sharleen Gonnet, professeur de yoga au Lagoonarium de Punaauia, risque de te rendre accro !

On transpire !

Oui, au cas où tu en douterais encore, le yoga est un sport à part entière. « Il n’y a pas que du yoga tisane » le message est clair, notre prof yogi super canon va te faire transpirer. On adore !  « Le power yoga en est l’exemple, c’est très tonique, j’ai des sportifs de haut niveau qui viennent et à la fin me disent : je savais pas qu’on pouvait transpirer autant ! Et on a même des courbatures! »

On se muscle.

Sharleen Gonnet, professeur de yoga depuis deux à Tahiti, l’affirme le mix yoga/training est pour elle gagnant. « Avant le yoga je faisais beaucoup de fitness, et en cherchant une activité pour me détendre, j’ai découvert que le yoga pouvait être intense mais surtout physique. On travaille les muscles profonds, on se gaine, et surtout tous les muscles travaillent. ».  Et c’est physiologique :  plus on est gainé, moins on a de risque de se blesser.

On est plus fort.

Plus fort mentalement ! On le sait aujourd’hui, le mental est souvent capital dans notre réussite sportive. Au dessous de trois heures d’effort, il joue jusqu’à 30% sur notre réussite. Sur des épreuves de plus de huit heures, cela se joue à 70% au mental. Alors autant te dire qu’il vaut mieux être sacrément boosté. « Pendant une séance de yoga, tu apprends à recentrer ton esprit, à te focaliser sur toi, ton ressenti. C’est vraiment important pendant un effort physique de savoir le  faire. Et puis comme on travaille sur le corps dans son ensemble, on fait bloc entre le corps et l’esprit ».

con-fi-an-ce.

« Mens sana in corpore sano » (une esprit sain dans un corps sain). Mental d’acier, corps gainé, muscles harmonieux et souffle maîtrisé, si avec ça tu ne te sens pas confiant, on ne peux plus rien faire pour toi. « La première fois que j’ai fait une posture sur la tête je me suis dit qu’il fallait avoir une sacré confiance en soi, depuis rien ne me parait impossible ».

Motivé à bloc.

« Le yoga influence beaucoup la vie de ceux qui pratiquent. Sans forcément faire de postures compliquées, quand tu es régulier sur le tapis, tu le deviens aussi dans ta vie ». Et ça se voit !  La belle yogi déborde de projets « depuis que je fais du yoga, je suis plus créative, plus énergique ». Alors, même raide comme un balai, tu as tout à gagner à faire une petite place « yoga » dans tes trainings.

Deux en un,… même dix en un !

On ne va pas le répéter 200 fois, il y a des dizaines de bienfaits à pratiquer le yoga. Mais s’il manquait un dernier argument : le yoga c’est encore mieux que le stretching !

Allez, avoue, toi aussi tu essayes vraiment d’intégrer les étirements dans ta semaine sportive sans vraiment t‘y tenir. Mais si en plus de te gainer, de te muscler, et encore tout pleins de trucs cool, tu offrais à ton corps courbaturé et fatigué une vrai séance de récupération ? « Le yin yoga est plus doux, on tient les positions plus longtemps, mais le travail musculaire va bien au delà d’un stretching classique. On souffle, on détend le muscle en profondeur et on a encore plus d’énergie pour les prochains entraînements ».

Il y en a pour tous les goûts.

Power yoga, yin yoga, vinyasa flow, Sharleen offre à ses élèves un bon moyen d’avoir un entraînement complet et de ne pas se lasser. « Rien qu’une fois par semaine on en ressent déjà les bienfaits. Mais souvent les sportifs veulent rester dans l’effort, dans l’intensif… ils se dirigent en général vers le power yoga qui est intense. Et, comme je l’ai fait à mes débuts, ils essayent très souvent les autres car chaque discipline offre des bienfaits différents.»

Ouvert à tous.

« Mes cours sont tous niveaux, ça permet d’évoluer à son rythme ». Que tu sois fan de course à pied, boxeur, surfeur, fou de body building, sportif, quoi! En travaillant  sur la souplesse, l’endurance , la respiration, la coordination, et l’équilibre, le yoga améliore les performances physiques.

Dans la pratique sportive on note donc plus de précision, des mouvements plus fluides. Une meilleure aisance respiratoire te permettra aussi d’aller plus loin dans tes entraînements aussi bien de force, d’endurance, que de vitesse. Bref de quoi avoir une longueur d’avance sur ceux qui boudent encore cette pratique si complémentaire d’une routine sportive.

Votre séance

Pour découvrir le yoga ou compléter tes séances, voici quelques postures simples à réaliser chez toi. « Le corps se rigidifie de nouveau toutes les 92 heures » précise Sharleen, donc pour progresser sûrement il est conseillé de ne pas laisser passer plus de trois jours entre chacune des séances. Hop Hop à vos tapis ! On suit la guide.

mains au niveau du cœur, on met en place la respiration, en inspirant par le nez et en expirant par le nez.

On inspire, on ramène les bras vers le ciel, et on expire en descendant le dos bien droit.

On relâche la tête aux genoux

On ramène la jambe droite derrière en alignant bien les hanches

En inspirant on ramène les bras et le regard vers le ciel, les trapèzes sont relâchés

On relâche les mains de chaque côté du pied gauche, en utilisant les abdominaux on ramène la jambe droite derrière, puis on pousse sur les bras pour étirer la colonne et l’arrière des cuisses

On pause les genoux aux sols, en rentrant les coudes contre les côtes, puis on glisse vers le cobra à l’inspiration , on relâche bien les épaules et les trapèzes

On revient dans la posture du chien tête en bas à l’expiration en poussant bien sur les mains

On ramène pied gauche devant entre les mains et à l’inspiration on monte les bras vers le ciel

On expire et on revient début de tapis tête aux genoux

On inspire on remonte en étirant grand les bras vers le ciel

Expirez relâchez mains au cœur

Puis faire le même enchaînement de l’autre côté

Halasana, posture de la charrue pour relâcher les tensions aux niveau de la nuque et des trapèzes

On garde le menton à la poitrine

Respirez par le nez

texte: Claire Boichot Allavena