Nous avons rencontré Yves Tehau. Cet athlète fait parti de l’élite du Crossfit en Polynésie. Il participe actuellement aux qualificatives régionales afin de concourir au régionale du Crossfit Games (voir article).

Déterminé et discipliné, Yves tente de se faire une place dans le Crossfit mondial.

Zoom sur Yves Tehau:

IMG_4011Poids compétition : 80 kg
Poids hors compétition : 83 kg
Année début : 2011
Palmarès : 1er NAhiti chalenge individuel 2012, 1er 2013 par équipe, 1er Papara Crossfit 2012 -80 kg,
1er Rahui Crossfit 80kg et open, 2nd Crossfit mamao par équipe, 1er Tahiti Xtrem games 2014, 3ème Nahiti chalenge 2014
Plusieurs fois champion de Polynésie marathon développé couché 60 kg par équipe, champion de Polynésie junior novice force athlétique 2009.
Salle : Gym Zone
Autre activité : boxe pied – poing, natation, course à pied
Citation : n’abandonnez jamais, la persévérance est la clé du succès.

Yves, cela fait combien de temps que tu fais du Crossfit ?

Cela fait 3 ans et demi que je pratique le Crossfit, au début c’était un peu du n’importe quoi (rires).

Concrètement c’est quoi le Crossfit pour toi ?

Pour moi le Crossfit c’est un mode de vie où chaque entrainement est important. Le Crossfit est une méthode de conditionnement regroupant : endurance cardiovasculaire/respiratoire, force, souplesse, puissance, vitesse, coordination, agilité, équilibre et précision.

Comment as-tu découvert cette discipline et qu’est-ce qui t’a attiré dans le Crossfit ?

J’ai découvert le Crossfit avec un copain Tema au cours de l’année 2011 à Nahiti (salle de musculation au complexe sportif de Arue). J’ai commencé lors de ma formation dans la police nationale avec un formateur au nom de Hans BECHER. Au début, je pratiquais cette discipline pour le boulot afin d’avoir les meilleures notes possibles en sport lors de ma formation. On y prend vite goût, on a donc fait des recherches sur internet pour essayer de s’améliorer. Depuis, notre niveau s’améliore de jour en jour. Et lorsque j’ai vu mes premiers Crossfit Games, cela a été la révélation.

Quel est ton secret pour être au top ?

Pour moi, il n’y a pas de secret, il faut s’entraîner encore et encore. Cependant, il est très important que chaque athlète développe sa propre mécanique du corps lors de ses entraînements. Il faut essayer de se diversifier au maximum au niveau des mouvements. Il ne faut pas tomber dans une routine. Il faut maîtriser au maximum les mouvements de base et travailler encore plus ses points faibles. Charge, distance et rapidité restent mes maitres mots. Je pense que c’est mon mental qui fait la différence. Souvent, je pense à ma grand-mère qui s’est battu pendant des années contre le cancer et puis je me dis pendant l’effort que la douleur n’est que secondaire et qu’elle s’estompera dès que je m’arrêterai. Je reste admiratif devant ces personnes qui se battent pour vivre, ça m’aide beaucoup.

Fais-tu attention à ce que tu manges ? Suis-tu un régime alimentaire spécifique ?

L’alimentation est très importante dans le Crossfit, il ne faut pas non plus faire une diète comme les bodybuilders. Il faut manger sainement voir se rapprocher le plus d’une diète dite « paleo ». I faut également avoir un bon apport de compléments alimentaires, et pour cela, je remercie mon sponsor Nutriplus Tahiti.

Tu encadres beaucoup de personnes ici à Gym Zone, penses-tu que le Crossfit va se développer de plus en plus ici en Polynésie ?

Oui maintenant on est beaucoup de Crossfiter dans notre salle et j’ai beaucoup de chance d’avoir un gérant, Manu Buchin, qui est très dynamique. Aussi, j’ai la chance d’avoir de supers partenaires d’entraînement et ça c’est très important. Teremu Touatekina et Ropati Avaemai m’aident beaucoup et encadrent également les entraînements. Le Crossfit monte en puissance ici, je pense que dans deux ans, il y aura des tahitiens au régionale et pourquoi pas aux Games. Peut être un box (salle spécialisée de Crossfit) pour cette année (rires).

Tu participes actuellement aux qualificatives régionales des Crossfit games. En quoi cela consiste exactement ?

Oui cela consiste à sélectionner les meilleurs Crossfiters du monde par région. En tout, il y a 17 régions. La Polynésie est associée à la région Australie. Le nombre de participant dans notre région frôle les 5000 athlètes et les 30 meilleurs par région en open sont invités au régionale. J’ai déjà participé l’an dernier mais je n’ai pas pu terminer car on a eu un problème de transmission de vidéo.

Parles nous de ta préparation pour ces qualificatives

Pour les qualifications, je me prépare avec Teremu et Ropati. Je m’entraîne deux heures et demi le matin et trois heures le soir. Je travail sur la technique des mouvements. Je fais des séances d’entraînement cardiovasculaire à haute intensité mais courtes. Pour obtenir une très bonne condition physique, je me base sur du cardio anaérobique. Pour les entraînements, j’essaye de m’instruire au maximum sur les sites de Crossfit via des sites de partages. Mes partenaires d’entraînement m’aident à m’améliorer, on se motive mutuellement. On s’entraîne tous les jours.
Je vais m’affuter petit à petit pendant tout le mois de compétition. Il ne faut pas oublier qu’il y a cinq WOD sur un mois, je vais essayer d’être à ma forme optimale à partir du 2ème WOD.

Quels sont tes objectifs pour l’avenir ?

Pour l’avenir, je pense passer mon level 1 (diplôme de Crossfit) en cours d’année et les autres par la suite. J’aimerai partir le plus souvent possible à l’étranger pour essayer d’évoluer encore plus et côtoyer les pros.
J’aimerai aussi remercier mon chef, qui me permet de m’entraîner plus souvent avant chaque compétition, mon sponsor Nutriplus et aussi Manu Buchin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here